Widget de Message Déroulant
           
Communiquez sur Funny Gabon à partir de 10.000 FCFA. WhatsApp : +241 74 31 61 14

Le Directeur Général du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP), Aurélien Mintsa Mi-Nguema, a été suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été officialisée par une note signée du Ministre des Comptes Publics, Charles Mba, en date du 17 juin dernier.

Dans sa note, le Ministre Charles Mba a souligné l’importance de la continuité du service public, malgré cette suspension : « À cet égard et sans préjudice des mesures conservatoires nécessaires, vous veillerez à prendre toutes les dispositions appropriées, en vue de garantir la continuité du service public que les usagers sont en droit d’attendre des services de la DGBFIP. »

La nomination d’Aurélien Mintsa Mi-Nguema, petit frère de Brice Oligui Nguema, à la tête de la DGBFIP avait suscité de vives réactions. Nombreux étaient ceux qui dénonçaient le népotisme et l’oligarchie, particulièrement après les premières nominations qui ont suivi le coup d’État du 30 août 2023.

Lire aussi:  [Urgent] Le gouvernement sanctionne Max Anicet Koumba pour tribalisme

Bien que les raisons exactes de la suspension d’Aurélien Mintsa Mi-Nguema n’aient pas été dévoilées, des rumeurs circulaient déjà quant à une éventuelle manœuvre politique pour l’écarter. Stempy Love Obame, une figure influente sur les réseaux sociaux, avait évoqué lors d’un live TikTok un complot orchestré par un certain « Ngoulou 2 » au sein du cabinet présidentiel. Suite à ces allégations, Stempy Love Obame a été arrêté par la Direction Générale des Recherches (DGR).

Lire aussi:  Révélations sur la Suspension d'Aurélien Mintsa Mi-Nguema : Une Attribution de Marché Contestée

Cette suspension intervient dans un climat déjà tendu, où les décisions politiques et administratives sont scrutées de près par l’opinion publique et les observateurs internationaux. Le futur de la DGBFIP et de ses services reste donc incertain, dans l’attente de nouvelles directives de la part des autorités compétentes.