Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Ce dimanche 19 mai 2024, entre 4 heures et 5 heures du matin, le « Palais de la Nation », siège de la présidence de la RDC, a été pris d’assaut par les membres du mouvement « New Zaïre » dirigé par Christian Malanga. Dans une opération militaire de grande envergure, les forces de sécurité de la République Démocratique du Congo (RDC) ont réussi à déjouer une tentative de coup d’État.

Christian Malanga, né le 2 février 1983 à Kinshasa, est un ancien officier militaire congolais et actuel président du Parti congolais uni (UCP). Résidant aux États-Unis avec sa famille, Malanga a fondé l’UCP après les élections parlementaires contestées de 2011 en RDC. En 2013, il fut nommé premier ambassadeur de la Table ronde internationale sur la liberté religieuse. Le 17 mai 2017, il a créé un gouvernement en exil à Bruxelles, officialisant la naissance du mouvement « New Zaïre ».

Malanga, qui avait disparu des radars ces dernières années, a orchestré ce matin une attaque armée contre le Palais de la Nation et la résidence du vice-Premier ministre en charge de l’Économie, Vital Kamrhe. Les forces de la garde présidentielle ont rapidement réagi, engageant un échange de tirs avec les assaillants. Au cours de cette confrontation, Christian Malanga a été neutralisé par les forces de sécurité, mettant fin à l’incursion.

Lire aussi:  [Video] Retenu dans sa résidence, Ali Bongo appelle ses amis au secours

Cette attaque audacieuse a secoué la capitale, Kinshasa, et a mis en alerte maximale les services de sécurité du pays. Les autorités ont immédiatement renforcé les mesures de sécurité autour des institutions clés et ont lancé une enquête approfondie pour déterminer les complices potentiels de cette tentative de coup d’État.

Le président Félix Tshisekedi a salué le courage et l’efficacité des forces de sécurité, déclarant que « la démocratie et la stabilité de la RDC ne seront jamais prises en otage par des actions subversives ». Il a également affirmé que le gouvernement continuerait à travailler pour la paix et la sécurité de tous les citoyens congolais.

Lire aussi:  [Urgent] Guinée : tentative de coup d’État en cours à Conakry

L’attaque de ce matin rappelle la fragilité persistante de la situation politique en RDC et la nécessité pour le gouvernement de rester vigilant face aux menaces internes. La neutralisation de Christian Malanga et de ses hommes représente une victoire importante pour les forces de sécurité, mais souligne également les défis continus auxquels le pays est confronté notamment les attaques des rebelles du groupe M23 dans l’Est.

Lire aussi:  [Sport] Dallian Toung Allogho dans les buts contre la RDC et l'Angola: doit-on apprêter nos mouchoirs ?

Nous continuerons de suivre cette affaire de près et fournirons des mises à jour au fur et à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.