Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Franceville, la capitale altogovéenne, est secouée par une nouvelle affaire de meurtre. Hassan Karima, un entrepreneur tchadien, a été retrouvé mort après avoir été porté disparu pendant plusieurs jours. Les circonstances entourant sa mort choquent la communauté locale et suscitent une vive indignation. D’après les premiers éléments de l’enquête, une ancienne mairesse serait la commanditaire de cet assassinat.

De nationalité tchadienne, Karima résidait à Franceville où il exerçait son activité d’entrepreneur spécialisé dans le BTP en toute légalité. Ayant remporté un marché pour la construction d’un projet communal, il avait préfinancé une partie des travaux et mené à bien sa réalisation. Cependant, les choses ont pris une autre tournure lorsque Karima a commencé à réclamer le paiement qui lui était dû.

Lire aussi:  [Fait-divers] Une découverte macabre émeut les riverains du quartier Salsa

Priscillia Mpankali, ancienne mairesse de Franceville sous le régime Ali Bongo et commanditaire présumée de l’assassinat de Hassan Karima.

Selon les informations recueillies, Priscillia Mpankali, une ancienne mairesse de Franceville sous le régime Ali Bongo, serait le l’instigatrice de ce meurtre odieux. Ayant une dette envers Karima, elle aurait ourdi un plan pour se débarrasser de lui. Le vendredi 9 mai 2022, alors que Karima réclamait son argent, il aurait été attiré dans un piège tendu par Mpankali et deux de ses complices.

Lire aussi:  Libreville : La mort mystérieuse d'une jeune fille ébranle la toile

Après plusieurs jours de recherche, le corps de Karima a été découvert par ses proches dans une forêt à Franceville, le dimanche 11 mai. Son véhicule a également été retrouvé stationné dans une concession privée. La découverte macabre a rapidement conduit à l’intervention des autorités locales, et les suspects ont été appréhendés par la Direction Générale de la Recherche (DGR).

L’un des suspects a été arrêté à la frontière du Gabon-Congo tentant de s’enfuir.

L’état du corps de Karima était si dégradé que le Procureur a ordonné son enterrement immédiat. Selon les rapports préliminaires, Mpankali aurait personnellement participé à l’agression de Karima, ordonnant à ses complices de le maîtriser avant de lui infliger des blessures mortelles.

Lire aussi:  [ Vidéos ] Des jeunes gabonais tombent sous les balles pour avoir tapés sur les casseroles

Les détails de cet acte de violence choquent profondément la communauté locale et appellent à une réponse ferme de la part des autorités judiciaires. Le meurtre brutal de Hassan Karima est un rappel tragique des dangers auxquels peuvent être confrontés les travailleurs étrangers, même lorsqu’ils exercent leurs activités de manière légale et légitime.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.