Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Ce lundi 29 avril 2024, les étudiants de l’École Normale Supérieure d’Enseignement Technique (ENSET) ont investi l’entrée de l’établissement, clamant haut et fort leurs revendications face à une situation académique de plus en plus préoccupante. Dans un acte de protestation d’une ampleur remarquable, les étudiants ont bloqué l’accès à l’établissement, exprimant leur désarroi face à une série de problèmes persistants.

Au cœur de leurs revendications se trouve l’amélioration des conditions d’apprentissage. Les étudiants déplorent des infrastructures vétustes, un manque de matériel pédagogique adéquat et des effectifs pléthoriques, compromettant ainsi la qualité de leur formation.

Lire aussi:  [Scandale] CEP 2024 : Des enseignants aident les candidats à tricher

En outre, la question épineuse des bourses refait surface, comme un refrain lancinant. Les étudiants réclament une révision urgente du système de bourses, déplorant des retards récurrents dans leur versement, mettant ainsi en péril leur stabilité financière et compromettant leur parcours académique.

Mais le tableau sombre ne s’arrête pas là. Certains étudiants se sont heurtés à un mur d’injustice lorsqu’ils ont leurs dossiers rejetés lors de la participation aux concours nationaux comme ceux de l’ENA et de l’EPCA, entre autres. En effet, il leur a été signifié que les diplômes délivrés par l’ENSET en dehors des conditions fixées par le concours d’entrée à l’établissement sont frappés d’irrégularités.

Lire aussi:  [Insolite] Makaya Gaël a enfin soutenu son Master en Études Anglophones à l'Université Omar Bongo

Face à cette série de désillusions, les étudiants ont décidé de passer à l’action, bloquant l’accès à l’établissement jusqu’à ce que leurs revendications soient entendues et que leur situation académique soit régularisée. Ils appellent à une réforme urgente de l’ENSET, exigeant des mesures concrètes pour restaurer l’intégrité de leur diplôme et garantir des conditions d’études dignes de ce nom.

Lire aussi:  Des nouveaux bacheliers orientés dans la pêche

Cette mobilisation est le reflet d’une frustration grandissante au sein de la communauté estudiantine, témoignant de la nécessité impérieuse d’une prise de conscience collective et d’une action décisive pour un système éducatif plus juste et équitable.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.