Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Depuis le décès tragique de leur mère, Désirée survenu le 3 novembre 2022, ses enfants se trouvent plongés dans un véritable cauchemar, dénonçant les agissements de l’homme qui fut autrefois leur père. Noël Lambert Matha, ancien Ministre de l’Intérieur du régime déchu, est accusé par les enfants de la défunte de chercher à les priver de leur héritage légitime, en plus des nombreux tourments qu’il leur inflige déjà.

Ces révélations troublantes ont été portées au grand public par le biais d’une publication sur la page Facebook « Désirée Syngatady Memories » ce mercredi 24 avril 2024. Sans toutefois le citer nommément, les enfants de Désirée Syngatady déplorent le fait que, près de 17 mois après le décès de leur mère, Noël Lambert Matha conserve toujours les vêtements et affaires personnelles de celle-ci dans la maison familiale, dont il les a expulsés avec une fillette autiste de 7 ans. Le conseil successoral n’a pas désigné Lambert Matha comme mandataire des biens de leur défunte mère, pourtant il persiste à exercer un contrôle sur ces biens, au détriment de ses propres enfants.

Lire aussi:  Noël Matha tire les oreilles aux policiers qui «font honte au pays»

En outre, les enfants accusent Noël Lambert Matha d’avoir montré à maintes reprises depuis le décès de leur mère qu’il nie leur filiation, malgré le lien indéniable qui les unit à Désirée Syngatady. Ils soulignent également qu’il est polygame et marié à une autre femme avant leur mère, ce qui ajoute une complexité supplémentaire à la situation.

Lire aussi:  [Urgent] La «Synagogue des Miracles» fermée par le Ministère de l'Intérieur

Face à ces injustices, les enfants de Désirée Syngatady expriment leur détresse et leur incompréhension. Ils réclament le droit de vivre avec les souvenirs de leur mère et exigent que Noël Lambert Matha cesse de leur rendre la vie impossible.

Cette affaire soulève des questions importantes sur les droits des héritiers et sur l’intégrité du système juridique. Les enfants de Désirée Syngatady appellent à une intervention des autorités compétentes pour mettre fin à cette tentative de spoliation et leur permettre de retrouver la paix et la dignité qui leur sont dues en tant qu’héritiers légitimes.

Lire aussi:  L'État proroge la validité des CNI périmées jusqu'à décembre 2023


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.