Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

L’entreprise camerounaise Foberd Gabon fait face à de sévères critiques suite à des allégations de mauvais traitement et de discrimination envers ses employés gabonais. Avec l’arrivée des nouvelles autorités à la suite d’un putsch, l’espoir d’une amélioration des conditions de travail pour les Gabonais a été rapidement balayé par ce qui semble être une exacerbation des problèmes.

Foberd Gabon a été précédemment accusée de favoritisme envers ses employés camerounais et de maltraitance envers ceux du Gabon, qui sont payés des salaires dérisoires pour des tâches pourtant colossales. Malgré les attentes positives suscitées par l’arrivée des nouvelles autorités de la transition, la situation semble empirer.

Lire aussi:  2 policiers en uniforme braquent un Libanais à Plaine Orety (Vidéo)

Avec l’arrivée du CTRI, on s’attendait à une « restauration de la dignité des Gabonais », malheureusement on assiste à une « dégradation de la dignité des Gabonais » par les entreprises étrangères qui opèrent dans le pays.

Les employés de Foberd Gabon rapportent que chaque minute de retard est déduite de leur maigre salaire. Plusieurs employés rapportent avoir perdu jusqu’à 30 000 francs CFA de leur salaire d’à peine le SMIG pour quelques minutes de retard seulement. Une pratique décrite comme un abus visant à appauvrir davantage les employés.

Lire aussi:  [Fait-divers] Un capitaine de police swag accusé de viol à Franceville

De plus, lorsque les employés osent se plaindre, leur hiérarchie les renvoie avec indifférence : « Allez-y vous plaindre où vous voulez », profitant de la pénurie d’emplois au Gabon pour maintenir un climat de peur et de silence.

Cette situation est inacceptable et devrait attirer l’attention des autorités compétentes afin d’empêcher que de telles pratiques ne se reproduisent à l’avenir. La dignité des travailleurs gabonais doit être respectée, et les entreprises étrangères opérant dans le pays doivent être tenues responsables de leurs actions.

Lire aussi:  Faute de coopération de l'État, les soldats gabonais «forts aux fesses» renvoyés de la MINUSCA


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.