Une atmosphère lourde de chagrin et de désolation enveloppe désormais le site pétrolier de Becuna, exploité par la société Pérenco. La tragédie qui s’est abattue sur cet endroit le 20 mars dernier a laissé une marque indélébile dans les esprits, avec la perte tragique de 6 employés brûlés vifs lors de l’incendie dévastateur. Mais ce qui reste particulièrement poignant, c’est la scène du dernier repas partagé par les employés avant le drame, une image qui symbolise la camaraderie et l’humanité, maintenant teintée de tristesse et de perte.

Alors que les familles pleurent leurs proches et que la communauté locale est en état de choc, la question de la sécurité sur les sites pétroliers de Pérenco est désormais au centre des préoccupations. En octobre 2021, un rapportage de l’émission « Complément d’Enquête » intitulé Perenco : la low-cost du pétrole diffusé sur la chaîne France Info avait déjà mis en lumière des manquements flagrants aux normes de sécurité obligatoires soulignant « la vétusté des infrastructures », « des installations envahies par la rouille et les crabes », entre autres. Ces révélations, bien que préoccupantes, n’avaient malheureusement pas été prises suffisamment au sérieux malgré les alertes données par Bernard Christian Rekoula.

Lire aussi:  [Drame] 2 blessés et 5 disparus suite à un incendie sur le site pétrolier de Perenco

Face à cette tragédie évitable, il est impératif de prendre des mesures immédiates et décisives. Il est temps de lancer un audit approfondi des infrastructures de Pérenco, avec un accent particulier sur les protocoles de sécurité en place. La vie de chaque employé et la sécurité de chaque communauté environnante doivent être traitées comme une priorité absolue.

Lire aussi:  [Insolite] Près d’Oyem, les élèves apprennent désormais dans un bar

Les autorités compétentes et les organismes de régulation doivent agir avec diligence pour garantir que de telles catastrophes ne se reproduisent plus jamais. La vie de chaque travailleur compte, et aucun compromis ne doit être fait en matière de sécurité industrielle.

En ces moments sombres, nos pensées et nos prières accompagnent les familles endeuillées, tandis que nous exigeons justice et sécurité pour tous ceux qui travaillent sur les sites industriels à travers le pays.

Lire aussi:  Pollution: France 2 démontent les mensonges des autorités gabonaises dans l'affaire Perenco