Lydon Chappy Reintendet Ntzintzi, Gabonais de 38 ans, étudiant supposé dans une grande école de Libreville et détenteur d’un master 2 en maintenance industrielle, a été interpellé par la Sûreté Urbaine du commissariat de police de Mouila pour escroquerie, usurpation de titre, faux et usage de faux. Toute chose qui lui a ouvert, la semaine dernière, les portes de la prison du chef-lieu de la province de la Ngounié.

Les faits remontent il y a environ deux mois. Un certain F. Nguema, domicilié à Libreville, remet un véhicule de marque Toyota Avanzo, immatriculé JL-949-AA, à Lydon Chappy Reintendet Ntzintzi — et ce, par le truchement de la nièce de ce dernier —, pour qu’il puisse faire du transport suburbain exclusivement à Libreville.

Lire aussi:  [Urgent] Un taxi termine sa course contre un poteau électrique au PK 10

Une fois en possession du véhicule, le 14 janvier dernier, et contre l’avis du propriétaire, le transporteur décide de son propre chef de se rendre à Mouila. Au motif qu’il doit absolument se faire soigner à l’indigénat. Un avis de recherche de la police est aussitôt lancé à son encontre. Localisé à Mouila, grâce à son frère, Lydon Chappy Reintendet Ntzintzi est interpellé le 29 février, à Nombakelé, au PK 3 sur la route de Mimongo, où il sétait retranché.

Lire aussi:  Ndzoma et la grossesse miracle : Uriel Abaga appelle Noël Matha à réagir

Sur lui, les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) retrouvent un badge de police appartenant à un certain G.K.M. de l’Unité Spéciale d’Intervention (USI). Mais aussi une paire de menottes, un brassard et une carte de police propriété d’un certain J. A.

C’est donc à l’aide de ces accessoires que l’homme se faisait passer pour un flic de la promotion 2015. Des outils de travail avec lesquels il franchissait facilement les postes de contrôle et grugeait certaines personnes qui avaient le malheur de le croiser sur leur chemin.

Lire aussi:  [Fait-divers] Ogooué-Ivindo : Une collision entre un bus de la SéCu et un camion fait 3 morts

Présenté devant le procureur de la République, Lydon Chappy Reintendet Ntzintzi a été écroué à la prison centrale de Mouila pour présomption d’escroquerie, usurpation de titre et d’identité, faux et usage de faux.

(c) L’Union