Une onde de choc secoue la scène syndicale gabonaise suite à l’enlèvement d’Alain Mouagouadi, Vice-président de Dynamique Unitaire et Délégué Général de la CONASYSED. Les circonstances de cet enlèvement, survenu juste après une rencontre avec le ministre de la Fonction Publique, soulèvent des préoccupations sérieuses quant à la liberté syndicale dans le pays.

Le vendredi 1er mars 2024, Alain Mouagouadi a été enlevé par des individus présumés appartenir non identifiés, mais présumément les ennemis de la vérité tapis fans l’ombre de la transition, peu de temps après avoir quitté le bureau du Ministre de la Fonction Publique, Louise Boukandou Moussavou. Cette action brutale survient alors que le militant syndical était sur le point de participer à une assemblée générale cruciale organisée par la CONASYSED le lendemain, c’est-à-dire, ce samedi 2 mars 2024.

Lire aussi:  Le preneur d'otages d'Obangué tué par les FDS

La communauté syndicale, ainsi que de nombreux défenseurs des droits de l’homme, ont exprimé leur indignation et leur inquiétude face à cet enlèvement. Dynamique Unitaire et la CONASYSED appellent à la libération immédiate de M. Mouagouadi, dénonçant cet acte comme une atteinte flagrante à la liberté d’expression et à la démocratie.

Lire aussi:  Les frères kidnappés par un militaire libérés après 10 jours de séquestration

La situation exige une réponse rapide de la part des autorités gabonaises. Il est impératif que des mesures soient prises pour garantir la sécurité et la protection des droits des militants syndicaux dans le pays. La communauté internationale est également appelée à se mobiliser et à exercer une pression sur le gouvernement gabonais afin de garantir la libération de M. Mouagouadi et le respect de la liberté syndicale.

Lire aussi:  [Alerte] Thierry Nkoulou, Conseiller du Pdt de DU kidnappé également

L’enlèvement d’Alain Mouagouadi est un affront à la liberté syndicale et aux droits fondamentaux au Gabon. Il met en lumière les défis persistants auxquels sont confrontés les militants syndicaux dans leur lutte pour des conditions de travail justes et équitables. Il est crucial que des mesures immédiates soient prises pour assurer la sécurité d’Alain Mouagouadi et de tous les travailleurs syndicaux, et pour défendre les principes démocratiques essentiels à une société juste et équilibrée.