Aujourd’hui, un commerçant de nationalité malienne a été appréhendé pour vente de stupéfiants dans le quartier Mvéze, dans la commune de Bitam. Cette arrestation met en lumière la prévalence alarmante du trafic de drogue dans la région, soulignant ainsi les défis persistants auxquels la communauté locale est confrontée.

Bitam, autrefois une ville tranquille, semble être devenue un bastion de la vente et de la consommation de stupéfiants. L’arrestation du commerçant malien, qui opérait apparemment de manière flagrante derrière le comptoir de sa boutique, est un choc pour les habitants. « On a l’impression que c’est la seule boutique au quartier. Même les jeunes des autres quartiers viennent faire des achats ici. On était loin de s’imaginer que ce Malien au visage innocent faisait un tel trafic dans sa boutique », indique une source de nos confrères de G9Infos.

Lire aussi:  Prise au piège de l'apologie des stupéfiants, «Mme Okenkali» se ravise

Ce commerce de drogue semble avoir attiré une clientèle variée, y compris des élèves en uniforme. Cette triste réalité souligne l’ampleur du problème et la vulnérabilité de la jeunesse locale face aux dangers de la drogue. L’idée même qu’un commerçant étranger, censé contribuer au bien-être économique de la région, puisse participer activement à la dégradation de la jeunesse locale est profondément troublante.

Lire aussi:  Louis: épicentre de la débauche et de l'insécurité à Libreville

À l’heure actuelle, le présumé coupable est toujours détenu dans les locaux de la police judiciaire, en attendant les développements ultérieurs de l’enquête. Cette arrestation met en lumière l’importance cruciale de la coopération entre les autorités locales et les communautés pour lutter contre le fléau du trafic de drogue et protéger la jeunesse de Bitam contre ses effets néfastes.

Lire aussi:  Puzzle à Oyem ou Tetris à Bitam, les nids-de-poule mal colmatés suscitent l'ire des usagers