Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Un scandale secoue l’École de Santé du Gabon (ESG) alors qu’il est révélé que l’établissement n’est pas reconnu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Cette révélation fait suite à la publication récente par le journal « L’Union » d’une liste des établissements d’enseignement supérieur reconnus par la tutelle. Dans un appel à la vigilance, Funny Gabon a mis en garde contre les établissements privés non conformes, avertissant que s’inscrire dans de telles institutions serait une perte de temps et d’argent.

Les étudiants de l’École de Santé du Gabon ont réagi à cet avertissement en se rassemblant à l’établissement pour vérifier sa conformité. Malheureusement, ils ont découvert que malgré la mention « reconnu par l’État » et le numéro d’agrément technique affiché sur le panneau publicitaire à l’entrée, l’école n’était pas officiellement reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur du Gabon pour délivrer des diplômes universitaires.

Lire aussi:  L'APE : une escroquerie instituée et soutenue par le Ministère de l'Éducation Nationale ?

Cette situation met en lumière un problème plus large de gouvernance et de surveillance des établissements d’enseignement privés au Gabon. L’État est également pointé du doigt pour son laxisme dans la régulation de ces écoles informelles qui prolifèrent et vendent de faux espoirs aux jeunes aspirants à une éducation de qualité afin de favoriser leur insertion professionnelle.

Lire aussi:  Canicule au Gabon : Les autorités sanitaires muettes face aux vagues de chaleur accablantes

Les conséquences de cette situation sont désastreuses pour les étudiants qui ont investi du temps et de l’argent dans une éducation qui ne leur procurera pas les qualifications nécessaires pour réussir sur le marché du travail. En outre, cela soulève des questions sur la qualité de l’éducation dispensée dans ces établissements non reconnus et met en danger la crédibilité du système éducatif gabonais dans son ensemble.

Il est impératif que des mesures soient prises pour réguler et surveiller de manière plus stricte les établissements d’enseignement privés au Gabon. L’État a la responsabilité de garantir que les institutions éducatives respectent les normes de qualité et offrent des programmes d’études qui sont conformes aux exigences nationales et internationales.

Lire aussi:  Le CNTS organise une tombola pour amadouer les donneurs de sang

En attendant, les étudiants de l’École de Santé du Gabon et d’autres établissements non reconnus se retrouvent dans une situation précaire, confrontés à des choix difficiles quant à la poursuite de leurs études et à leur avenir professionnel. Il est temps que des mesures concrètes soient prises pour mettre fin à cette crise éducative et protéger les droits des étudiants gabonais.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.