Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

En début janvier, Franceville a été le théâtre d’un crime odieux qui a secoué tout le pays. Quatre membres d’une même famille ont été tués et décapités par Yannick Noah Belingui, dans ce qui semble être une dispute tragique autour d’une simple bouteille de gaz. Ce massacre à la machette a non seulement endeuillé une communauté, mais a également suscité l’indignation nationale face à la brutalité de l’acte.

Les funérailles des victimes ont eu lieu la semaine dernière à Franceville, dans la plus stricte intimité familiale, loin des regards du public. Cette décision de garder les obsèques discrètes contraste avec l’ampleur médiatique que le drame a suscitée dans tout le pays. Alors que les femmes de Franceville ont manifesté leur colère en investissant le Tribunal et le carrefour Potos, réclamant que le criminel soit « brûlé au poteau », le Président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguéma, a dû intervenir par le biais de son Haut Représentant pour apaiser les tensions grandissantes.

Lire aussi:  [Fait Divers] Une dame brûle le sexe de son mari à Yaoundé

Parmi les voix qui se sont élevées pour condamner le crime et exprimer leur solidarité envers les familles endeuillées, celle de l’activiste et membre de la société civile Marcel Libama, désormais Député, s’est démarquée. Il a loué l’action du chef d’État pour sa réaction face à cette tragédie, contribuant ainsi à apaiser les esprits et à ramener un semblant de calme dans la région meurtrie.

Lire aussi:  [Urgent] Éric, «le cannibale» a été appréhendé à Oyem

Cependant, malgré l’attention nationale que cette affaire a attirée, les victimes ont été conduites à leurs dernières demeures dans la plus grande discrétion. Cette mise à l’écart des regards du public lors des funérailles soulève des questions sur la manière dont la société gabonaise traite les tragédies et sur la nécessité d’accorder un soutien continu aux familles touchées par de tels événements.

Lire aussi:  [Sextape] Un Colonel se masturbe en tenue dans un « sex chat » vidéo

En fin de compte, ce drame à Franceville est un rappel poignant de la fragilité de la vie humaine et de la nécessité de lutter contre la violence et l’impunité dans toutes ses formes. Alors que les familles endeuillées commencent leur processus de deuil, il est impératif que la justice soit rendue et que des mesures soient prises pour prévenir de tels actes horribles à l’avenir.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.