Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Oyem, Gabon — Ce 21 décembre, le stade d’Akouakam à Oyem résonnera des rythmes entraînants des Kounabelistes 2.0, qui organisent un concert exceptionnel dédié à la gloire du Président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguéma. Un événement placé sous le sceau de la réconciliation et de la reconnaissance, marquant ainsi un tournant dans le paysage politique gabonais.

Cependant, des critiques fusent quant à ce culte de la personnalité émergent autour du Président Oligui Nguéma, comparé à celui qui était autrefois dédié à Ali Bongo. Certains observateurs dénoncent ce qu’ils considèrent comme des « habitudes larbinistes », soulignant que le phénomène persiste malgré le changement de leadership pendant la transition.

Lire aussi:  [People] De chanteur à chantre : La surprenante reconversion de l’artiste MKB

Le concert, présenté comme un « concret 100% Fang », promet d’être un spectacle grandiose, mettant en avant la richesse culturelle de la région. Des artistes locaux de renom seront sur scène pour célébrer la diversité musicale et artistique du peuple Fang.

L’initiative des Kounabelistes 2.0 vise à promouvoir la réconciliation nationale et à reconnaître le rôle clé du Président de la transition dans cette période cruciale de l’histoire du Gabon. Cependant, les détracteurs soulignent le risque de culte de la personnalité politique, appelant à une approche plus critique et équilibrée dans l’engagement envers les dirigeants.

Lire aussi:  Oyem: Une mère sabote le mariage de son fils, il fait un AVC

Alors que le concert s’annonce comme un événement majeur, il suscite également un débat sur la nature de la loyauté politique et la manière dont la société gabonaise navigue à travers les transitions politiques, entre tradition et évolution.