Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Après avoir nommé « tout son village » à la Primature en qualité de Chargés d’Études et Chargés de Missions nonobstant l’appel à candidature lancée publiquement, Raymond Ndong Sima, Premier Ministre de Transition vient de faire de son fils Conseiller dans son cabinet.

À l’issue du Conseil des Ministres tenu le 8 novembre 2023 à 10 heures et présidé par le Président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, Xavier Lionnel Abessolo, fils de Raymond Ndong Sima a été porté aux hautes fonctions de Conseiller au Departement Politique, et Reformes des Institutions Administration du Territoire et Décentralisation au sein du Cabinet du Premier Ministre, son père. Il remplace Jean-Bosco MBAGOU nommé Député de la Transition.

Lire aussi:  Officiel : Raymond Ndong Sima quitte la plateforme Alternance 2023

Cette nomination atypique voire insolite suscite d’ores et déjà moultes réactions au sein de l’opinion qui y voit un acte de népotisme, de favoritisme. Pareille observation avait déjà été portée en 2021 sur la nomination de Noureddin Bongo Valentin en qualité de Coordinateur Général des Affaires Présidentielles (CGAP) aux côtés de son père, Ali Bongo Ondimba. Décidément, les régimes changent, mais les pratiques demeurent toujours les mêmes.

Lire aussi:  [Société] Les PDGistes célèbrent 54 ans de fiasco et d'inégalités sociales

Même si les compétences du nouveau promu sont avérées dans ce domaine, une telle proximité alimente forcément la polémique surtout qu’au Gabon le pouvoir est une affaire de famille. Du côté de l’Agence Gabonaise du Tourisme (AGATOUR), par exemple, il se susurre que le Président du Conseil d’Administration (PCA) et le Directeur Général (DG) seraient nés d’un même père et d’une même mère. Leur Ministre de tutelle serait également leur cousin consanguin.

Des faits qui rappellent aux Gabonais lambdas que malgré l’espoir suscité par le changement de régime, les « histoires de copains et coquins » ne sont pas encore derrière nous. Cette situation déchante plus d’un. La Transition censée marquer une nouvelle ère caractérisée par des valeurs d’égalité, d’équité et de justice est plutôt entachée par des faits reprochés autrefois au système Bongo-PDG. On prend les mêmes et on recommence.

Lire aussi:  Le cri de détresse des sages-femmes gabonaises : abandonnées après leurs études


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.