Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le Ministère gabonais de l’Intérieur et de la Sécurité a publié un communiqué de presse ce 9 novembre 2023 pour appeller les responsables d’associations à caractère religieux à se faire enregistrer dans ses services. Lecture !

Le Ministre Délégué auprès du Président de la Transition chargé de l’Intérieur et de la Sécurité informe l’ensemble des responsables des associations à caractère religieux, qu’une opération de recensement s’effectuera dans le Grand Libreville (Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum) à compter du lundi 13 novembre 2023.

Lire aussi:  Kacou Philippe: Charlatan contemporain ou Jésus des temps modernes ?

A cet effet, toutes les structures concernées sont invitées à retirer, dés la publication du présent communiqué, une fiche de recensement à la Direction Générale des Elections et des Libertés Publiques (DGELP) au Ministère de l’Intérieur.

Aussi, précise-t-il que la composition du dossier de recensement à retourner au Ministère de l’Intérieur doit comprendre les pièces suivantes :

  • la fiche de recensement délivrée par le Ministère de l’Intérieur ;
  • la dénomination de l’association religieuse ;
  • le sigle ;
  • le siège social ;
  • l’adresse complète ;
  • l’année de création ;
  • le domaine d’activité ;
  • la nature et référence du récépissé (définitif, provisoire ou sans récépissé) ;
  • les informations annexées (nombre et identité des prédicateurs et formation suivies, RIB, bureau directeur actualisé, logo, statuts et règlement intérieur, procès-verbal de l’assemblée générale constitutive, contrat de bail ou titre de propriété).
Lire aussi:  Un pasteur séquestre et violente un jeune dans une église réveil

Par ailleurs, des équipes des services compétents du Ministère de l’Intérieur seront déployées sur le terrain afin de procéder à un recensement physique desdites structures.

Enfin, le Ministre Délégué auprès du Président de la Transition chargé de l’Intérieur et de la Sécurité indique que les associations à caractère religieux qui ne se soumettront pas au présent recensement verront leurs activités mises en veilleuse jusqu’à la régularisation de leur situation.

Lire aussi:  Les élèves et enseignants musulmans du Gabon ne fêteront pas la Tabaski

NB : Durant la période du recensement qui court à compter de la publication du présent communiqué, la reconnaissance juridique desdites associations sera momentanément suspendue.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.