Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Attendue pour mi-octobre, la sortie de l’album Ubiquité de Don’zer, le « père de la chose » avait finalement été repoussée pour le 10 novembre. Il avait évoqué le temps pour élaborer une stratégie de communication conséquente. L’a-t-il enfin trouvé ?

C’est ce mercredi aux aurores que l’album Ubiquité a été mis en ligne, plus tôt que prévue, sur la plateforme de streaming Spotify. Certains fans et mélomanes ont eu le temps de « streamer » jusqu’à 11 heures environ avant qu’il ne soit retiré furtivement de Spotify, la seule plateforme choisie par Don’zer et son équipe pour dévoiler en exclusivité l’album.

Lire aussi:  Challenge Shan'L vs Creol: Les Fantastiks atomisent littéralement les Kindas Soldiers peu engagés au front

Depuis lors, « diverses théories du complot et hypothèses continuent d’affluer sur les réseaux sociaux. Le camp de l’artiste a opté pour le silence », soulignent nos confrères de Médias 241. Si certains évoquent un retrait stratégique bénéfique pour la communication autour de la sortie officielle de l’album, d’autres, en revanche, y voient de l’amateurisme car l’engouement suscité par la sortie de cet album aujourd’hui ne pourrait être égalé à nouveau.

Lire aussi:  Sans le savoir, Koffi Olomide balance ses fans gabonais au COPIL pour violation du couvre-feu

Quoi qu’il en soit, les critiques fondées sur les premières écoutes sont plutôt favorables à l’artiste et décrivent l’album comme « un projet ambitieux qui pourrait placer l’artiste en tête des sorties urbaines de l’année ». Mais on connaît les Gabonais, ils aiment tout ce qui est nouveau avant de s’en lasser. Toutefois, avec le retrait de l’album jusqu’à sa sortie officielle qui pourrait encore surprendre, on peut dire sans risque de se tromper que Don’zer n’a pas vraiment le don d’ubiquité.

Lire aussi:  [Musique] Ovengo de Don'zer, top ou flop ? Découvrez les notes de la Rédaction


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.