Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Depuis la prise du pouvoir par le Comité de Transition pour la Restauration des Institutions (CTRI), les Gabonais découvrent avec effroi que leur pays était devenu un laboratoire des crimes économiques en tout genre sous l’ère Bongo.

Le Président Brice Clotaire Oligui Nguema a décidé de rendre la dignité arrachée au peuple gabonais (2 millions d’habitants) en ordonnant une task sur la dette intérieure et extérieure et la mise aux arrêts des personnes citées dans les crimes économiques. La chasse semble avoir été belle avec l’arrestation cette semaine du responsable de l’une des entreprises esclavagistes du pays qui contrôle la quasi-totalité de l’économie gabonaise.

Lire aussi:  Le prix de l'huile produite au Gabon par Olam connait une nouvelle augmentation

Il s’agit bien de Gagan Gupta, le sulfureux indien, patron d’Olam et ami de la famille Bongo. Selon plusieurs sources, il aurait depuis des années participé à blanchir l’argent de famille présidentielle tombée en disgrâce le 30 août dernier. Avec des filiales créées dans l’industrie agroalimentaire, les infrastructures, l’exploitation forestière et les usines de transformation du bois, Gagan Gupta avait la main mise sur l’économie gabonaise.

Lire aussi:  OMP : Pas de vêtements ou EPI à l'effigie de l'entreprise hors du port pendant le scrutin

Son arrestation a sonné la fin d’une ère. Une ère où les employés gabonais travaillent comme des forcenés pour enrichir leurs employeurs étrangers. En attendant les résultats de la task force, il a été assigné à résidence et interdit de quitter le territoire gabonais.