Widget de Message Déroulant
           
Communiquez sur Funny Gabon à partir de 10.000 FCFA. WhatsApp : +241 74 31 61 14

L’information est tombée ce samedi 23 septembre. Le Gouverneur du Haut-Ogooué, Jacques Denis Tsanga, l’homme derrière le fameux « 99,93% » en faveur d’Ali Bongo à la présidentielle de 2016 a été arrêté à Franceville et transféré manu militari sur Libreville par vol spécial.

Professeur d’Histoire-Géographie de formation, Jacques Denis Tsanga sert en qualité de proviseur du Lycée National Léon Mba (LNLM) pendant cinq (5) ans avant d’être nommé Secrétaire Général du Ministère de l’Éducation Nationale. Ensuite, il parachuté Directeur de Cabinet du Ministre du Tourisme.

Lire aussi:  Le CTRI lance la construction de "Libreville 2" à moins de 2 ans de la fin de la transition

En 2007, il devient Gouverneur de province. Il est d’abord nommé Gouverneur du Moyen-Ogooué, dans le centre du pays, puis de 2010 à 2015, il est muté dans la province de l’Estuaire. En 2016, Jacques Denis Tsanga est nommé dans une autre province politiquement stratégique : celle du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, d’où est originaire le président, Ali Bongo Ondimba. Une nomination qui intervient quelques mois seulement avant une élection présidentielle décisive – en août – et dont le Haut-Ogooué aura été l’une des provinces clés.

Lire aussi:  CNAMGS : Une fraude de plus de 65 millions découverte

Avec les moyens qui ont été les siens, il s’est arrangé à créditer Ali Bongo, candidat à sa propre succession, de 99,93% des suffrages exprimés au terme de la compilation des résultats après avoir pris soin de modifier grotesquement le nombre d’habitants de la région. En mai 2018, pour le remercier pour ses bons et loyaux services, il est nommé Ministre des Eaux et Forêts, fonction qu’il ne va occuper que pendant dix mois.

En avril 2020, il est reconduit comme Gouverneur de la province du Haut-Ogooué certainement pour baliser le terrain en prélude aux échéances électorales d’août 2023. Avec la chute d’Ali Bongo, les cartes ont été distribuées. Et des enquêtes judiciaires pour détournement des deniers publics ont été initiées. C’est dans cette optique qu’il a été arrêté dans sa résidence de Franceville et transféré sur Libreville par vol spécial pour de raison d’enquête.

Lire aussi:  Deux comptables de la CNAMGS au gnouf pour avoir volé l'argent destiné aux prêtres


En savoir plus sur Funny Gabon

Subscribe to get the latest posts sent to your email.