Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le journaliste d’investigation francais Romain Molina s’est exprimé suite à la sortie de l’avocate de Hervé Patrick Opiangah qui annonçait un procès à son encontre le 19 septembre prochain à Paris. Le journaliste se dit serein et affirme « Hervé Patrick Opiangah va voir ce que le chien a vu à Nzeng, peut-être plus vite que prévu ».

Maître Gisèle Eyué Bekalé, avocate de Hervé Patrick Opiangah (HPO) a donné un point de presse ce lundi 11 septembre suite à la vidéo de Romain Molina publiée un jour plutôt sur sa page Facebook. Dans celle-ci, le journaliste français réitère l’implication du nouveau Ministre des Mines gabonais dans de nombreuses affaires de pédocriminalité dans le sport du CF Mounana, son club à l’équipe nationale de football masculine.

En tentant de défendre passionnément « l’honneur et la dignité » de son client, Me Gisèle Eyué a plutôt versé dans l’invective en affirmant devant les médias nationaux que « Romain Molina, prétendument journaliste d’investigation, a encore brillé dans la médiocrité journaliste » non sans le qualifier de « journaleux véreux ». Les téléspectateurs ont été surpris, pour la plupart, d’entendre un plaidoyer mêlé d’insultes de la part d’un avocat du barreau gabonais dans la défense son client.

Lire aussi:  [Scandale] Okondja: Un mécanicien viole une fillette de 7 ans

Par ailleurs, elle soutient que Hervé Patrick Opiangah, son client, « n’a jamais été inculpé, placé en garde à vue ou fait l’objet d’une enquête judiciaire » ce qui constitue une déclaration fallacieuse puisque HPO a été arrêté le 15 novembre 2004 devant le Palais présidentiel avec plusieurs employés de sa société de sécurité et a passé 15 mois à la prison centrale de Libreville.

Pour Me Gisèle Eyué, Romain Molina est un « non Gabonais » et « n’a jamais été au Gabon », il ne peut donc pas avoir des preuves contre son client. Pourtant, depuis plusieurs années, Romain Molina mène des enquêtes sur des affaires de pédocriminalité dans le monde sportif dans plusieurs pays en prenant contact avec des référents sur internet, les victimes ou les témoins lui font parvenir des preuves (conversations téléphoniques, captures d’écran, vidéo, etc) qui sont ensuite analysées par un comité d’avocats avant que l’article ne paraisse dans un média. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle son article sur le Capellogate qui a valu l’arrestation de Patrick Assoumou Eyi, Orphée Mickala, Triphel Mabicka et Pierre-Alain Mouguingui n’a jamais été attaqué en justice contrairement à ce qu’affirme le conseil d’Opiangah.

Lire aussi:  Romain Molina prévient: Opiangah «le boss de Mounana va lire l'heure»

Cet après-midi, Romain Molina a appelé ses abonnés à être « très attentifs à ce qui va sortir sur Hervé Patrick Opiangah » Il promet « des faits, uniquement des faits » avant de poursuivre : « si son avocate veut porter une nouvelle plainte, qu’elle le fasse. J’attends les premières. Pour rappel, je ne bosse pas à France 24 et je n’ai jamais eu de convocation par la justice pour une audition le 19 septembre ».

Au regard des précédents, les Gabonais s’interrogent à juste titre si le conseil d’Opiangah ne fait pas dans la diversion en essayant d’intimider Romain Molina qui affirme n’avoir reçu aucune convocation des trois plaintes que Me Gisèle Eyué dit avoir déposé en France. Pour sa crédibilité, ne fût-ce que sur le plan national, pourquoi le conseil de HPO ne publie pas les récépissés de dépôt de plainte délivrés par l’institution judiciaire compétente ? Quoi qu’il en soit, Romain Molina assure que s’il y a une personne qui doit avoir peur, ce n’est certainement pas lui.

Lire aussi:  Capellogate: PAM convoqué au B2 demain pour lire l'heure


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.