Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le désormais ex-président du Gabon Ali Bongo Ondimba, placé en résidence surveillée par des militaires qui l’ont destitué à l’issue d’un coup d’État ce mercredi aux aurores, appelle « tous [ses] amis » à « faire du bruit », dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

Désemparé, Ali Bongo Ondimba appelle au secours. Dans une séquence vidéo devenue virale, on l’y voit, sans pouvoir déterminer le moment où elle a été tournée, assis dans un fauteuil, et il assure être dans sa « résidence ».

Lire aussi:  Ali Bongo veut rester pour aider les autorités de la transition

Seul et abandonné par toutes les mains noires qui l’ont incité à se représenter pour un troisième mandat, il déclare : « Je suis Ali Bongo Ondimba, président du Gabon, j’envoie un message à tous nos amis dans le monde entier pour leur dire de faire du bruit » à propos « des gens qui m’ont arrêté, moi et ma famille », dit en anglais. Ali Bongo, qui dirige, à 64 ans, le Gabon depuis plus de 14 ans, avait été proclamé contre toute attente et à l’insu de tous, quelques instants avant le putsch, vainqueur de l’élection de samedi.

Lire aussi:  [Urgent] Tentative de coup d'État au Congo Brazzaville

« Mon fils est quelque part, ma femme est dans un autre endroit, et moi je suis à la résidence et rien ne se passe, je ne sais pas ce qui se passe », poursuit Ali Bongo. « Je vous appelle pour faire du bruit », répète-t-il trois fois. Son fils et proche conseiller Noureddin Bongo Valentin a été arrêté avec Jessie Ella Ekogha, Steve Dieko Djeko, Abdoul Océni et trois autres jeunes membres de son entourage, notamment pour « haute trahison », « détournements massifs de denier publics » et « falsification de la signature » du chef de l’État, ont annoncé les militaires putschistes en fin de matinée.

Les militaires n’ont rien dit du sort de son épouse franco-gabonaise Sylvia Bongo Ondimba. Voir la vidéo ici.

Lire aussi:  Paris : Les propriétés des Bongo transformées en logements sociaux ?


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.