Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Depuis l’ouverture de sa campagne électorale à la gare ferroviaire d’Owendo le 14 août dernier, Ali Bongo Ondimba est omniprésent sur différents supports de communication pour tenter de marquer les esprits. Cependant, il ne s’est présenté à aucune convocation des médias publics nationaux et internationaux pour défendre son programme de société.

D’Owendo à Akanda en passant par Libreville, le candidat Ali Bongo est placardé partout sur les panneaux publicitaires, les banderoles, les murs des édifices publics, les t-shirts et même sur des contenus sponsorisés sur la toile. Une communication outrancière à coût de plusieurs millions pour espérer briguer un troisième mandat à la tête du Gabon.

Cependant, tout au long de cette campagne émaillée d’intrigues et de péripéties, Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG) à sa propre succession, n’a daigné répondre à l’invitation des médias locaux et internationaux pour expliciter son programme de société présenté de façon sommaire par son équipe de campagne.

Lire aussi:  Coup d’État au Gabon : Ali Bongo autorisé à quitter le pays

D’abord invité sur le plateau de « 52 Minutes pour Convaincre » diffusé sur Gabon Première il y a environ un mois, Ali Bongo Ondimba a préféré botter en touche évoquant un agenda chargé plutôt de venir soutenir devant les Gabonais son programme de société décliné en 87 axes principaux.

Par ailleurs, la Haute Autorité de la Communauté a mis en place une tribune d’expression pour donner la parole à tous les candidats en lice pour le fauteuil présidentiel. Tous les autres candidats se sont prêtés à l’exercice sans opposer le moindre refus sauf Ali Bongo, le président sortant. Il devait passer ce jeudi 24 août en dernière position parmi les 19 candidats (désormais 14 avec le retrait de 5 candidatures de la Plateforme Alternance 2023) pour clore le bal. Ce mercredi 23 août, alors que des sources concordantes annonçaient un possible désistement du candidat PDG à la Présidentielle, Freddhy Koula, son porte-parole a battu en brèche cette déclaration, soutenant l’engagement de son candidat.

Lire aussi:  Le Gabon en deuil : Ali Bongo pleure la Reine Elizabeth II

« Je l’ai dit et redit ici, le candidat Ali Bongo Ondimba n’a jamais dérogé à cet exercice démocratique. Ce n’est pas aujourd’hui, et dans une campagne où il a été des plus actifs, qu’il le fera. Il est le 19e tiré au sort. Il fera face aux journalistes, et il sera bon », a-t-il soutenu sur X, quelques jours bien avant.

Lire aussi:  Élections 2023 : Le Gabon refuse l'accès aux journalistes internationaux

Le jeudi 24 août, Ali Bongo Ondimba a manqué un autre rendez-nous avec la télévision nationale. Attendu sur le plateau de l’émission « 1 Candidat 1 Projet » pour détailler ses ambitions pour un troisième mandat, Ali Bongo ne s’est pas présenté, laissant les milliers de téléspectateurs dépités. Et contre toute attente, c’est plutôt le porte-parole de la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui a lu un communiqué pendant la principale édition d’information du soir pour présenter les excuses de l’institution aux Gabonais qui attendaient nombreux devant leurs petits écrans. Ali Bongo Ondimba a certainement mieux à faire !


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.