Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le Parti Démocratique Gabonais (PDG) use désormais de méthodes peu orthodoxes les unes que les autres pour renflouer les effectifs de sa base politique afin de continuer à se targuer du statut de « parti des masses ». Certains compatriotes se sont plaints de découvrir qu’ils sont adhérents au PDG sans pour autant avoir signé une fiche d’adhésion en toute âme et conscience.

Tandis que le taux d’adhésion au Parti Démocratique Gabonais (PDG) est en nette régression avec les démissions fracassantes enregistrées ces derniers semaines, certains leaders du parti ne manquent pas d’ingéniosité pour « piéger » les compatriotes encore naïfs à propos du jeu politique gabonais. Une manœuvre attribuée à certains secrétaires fédéraux dans plusieurs provinces du pays au nom du parti.

Lire aussi:  Le convoi du PDG écrase un homme au village Tchimazock

En effet, certains secrétaires fédéraux du PDG et leaders politiques de leurs localités ont développé une série de « stratégies d’adhésion involontaire » telle que nous l’avons nommé. Comment opèrent-ils ? Des cadres du parti proposent aux populations de leurs localités des cours de conduite, des prépas BEPC/Bac, des financements de projets, des dons en produits alimentaires ou mieux, des postes dans l’administration publique. Les bénéficiaires doivent s’inscrire sur une liste nominative et parfois sur une fiche d’inscription avec photo d’identité et signature.

Ces fiches d’inscription sont ensuite transformées en fiches d’adhésion. Il n’y a rien pour rien. C’est également le cas lors de certains recensements non officiels où les données personnelles des populations sont utilisées à leur insu pour en faire des adhérents du PDG.

Lire aussi:  «Ya Ali est venu, chocolat et bonbon» quand des pères et des mères de famille se ridiculisent

Ce trafic d’adhésions a été porté au grand jour par les candidats indépendants et de l’opposition aux élections générales d’août 2023 qui ont vu leurs candidatures aux Municipales et Législatives invalidées du fait d’être adhérents au Parti Démocratique Gabonais.

Du Département de la Dola (Ndéndé – Ngounié) au Département de la Mvoung (Ovan – Ogooué Ivindo), des falsification des adhésions par les certains fédéraux du PDG ont eu pour conséquence l’invalidation des candidatures des indépendants et de l’opposition qui avaient pour seuls adversaires dans leurs circonscriptions électorales les candidats du PDG. Coïncidence ou machination ?

Lire aussi:  Frédéric Massavala et le vagabondage politique dans la Ngounié

Devant de telles pratiques d’un autre âge, il faut être vigilant et savoir de quoi il est question avant de s’engager. Pour savoir si vous ne vous êtes pas fait enrôler au Parti Démocratique Gabonais (PDG) à votre insu, il faut vous rendre à la « Maison du Parti » sise au quartier Louis, à Libreville pour procéder à quelques vérifications de votre identité dans leur base de données nationale.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.