Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

L’affaire Wilfried Oganda Vissy ne cesse de défrayer la chronique au sein de l’opinion. Régulièrement inscrit à l’École Nationale de la Magistrature (ENM) nonobstant son 7,80/20 au concours d’entrée, Wilfried vient d’être parachuté au parquet de Lambaréné en qualité de juge. Une honte pour le système judiciaire gabonais !

Nouveau rebondissement dans l’affaire du jeune Wilfried Oganda Vissy, l’étudiant pro-pédégiste inscrit à l’École Nationale de la Magistrature (ENM). Malgré son échec cuisant au concours d’entrée avec un 7,80/20, Wilfried qui jouit de la protection de sa hiérarchie politique au pouvoir a finalement été affecté au Tribunal de Première Instance de Lambaréné en qualité de juge.

Lire aussi:  Le cri de détresse des sages-femmes gabonaises : abandonnées après leurs études

Wilfried Oganda Vissy est, en réalité, un étudiant de l’Université Omar Bongo (UOB), à la Faculté de Droit et de Sciences Économiques (FDSE), Président du Cercle de Réflexion des Étudiants de Droit (CRED) par ailleurs, Membre du Bureau National de l’Union des Jeunes du Parti Démocratique Gabonais (UJPDG) en charge de la province de l’Ogooué Maritime.

Il est en instance de soutenance de son Master 2 en Droit depuis 2019, il passe malgré tout le concours de l’École Nationale de la Magistrature (ENM) session novembre 2021 et est ajourné au tour préliminaire avec une moyenne de 07,80/20. Et comme par enchantement, Oganda Vissy Wilfried, candidat n° 445, filière judiciaire, s’est inscrit à l’ENM alors que d’autres candidats avec des moyennes bien supérieures ont été recalés.

Lire aussi:  Népotisme : Raymond Ndong Sima pris en flagrant délit
PV du concours d’entrée à l’ENM session nov. 2021 | capture d’écran © FG 2023

Les membres de la société civile sont montés au créneau pour dénoncer cette violation des textes au sein même de l’appareil judiciaire. La Ministre de la Justice, Garde des Sceaux Erlyne Antonela Ndembet a validé la liste de 75 noms supplémentaires dont celui de Wilfried Oganda Vissy, membre de l’UJPG. Une forfaiture cautionnée, contre toute attente, par l’ensemble des magistrats aux ordres du Parti Démocratique Gabonais (PDG) au nom duquel ils rendent justice, au détriment du peuple qui ne compte plus que sur la justice de Dieu.

Lire aussi:  [Scandale] Concours de police : La publication des résultats truqués suscite la colère des candidats

Voilà donc la parfaite illustration de l’égalité des chances tant prônée par Ali Bongo Ondimba. « Ils font des ignares des juges pour rendre la justice non pas au nom du peuple, mais à l’avantage exclusif de leur hiérarchie politique », a commenté Ghislain, un internaute gabonais visiblement dépité. Méritocratie ou médiocratie ?


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.