Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le climat délétère qui a prévalu hier à l’entrée du Sénat, appelé à tort la « Maison du Peuple », est la conséquence immédiate de la modification de la loi électorale alors que le processus électoral est déjà enclenché. Les candidats de l’opposition ont été violentés tant physiquement que verbalement par les agents de forces de l’ordre et certains scribes à la solde du pouvoir. Ce qui a mis Raymond Ndong Sima en colère.

Ce 14 juillet, les leaders de la Plate-forme Alternance 2023, dont Raymond Ndong Sima et Mike Jocktane se sont rendus au Sénat pour protester contre la modification du code électoral qui vise principalement à monnayer les votes pour porter Ali Bongo au pouvoir pour un 3e mandat, un mandat de trop avec la suppression des enveloppes accolés. La stratégie est simple : il faut prouver que tu as voté Ali (en présentant les bulletins des autre candidats) pour être payé, en argent ou en nomination.

Lire aussi:  Sénégal: Plusieurs étudiants gabonais risquent l'expulsion après une bamboula qui a tourné en une bagarre générale

Les candidats de l’opposition ont été brutalisés et importunés par des gendarmes zélés et militants parvenus qui confondent loyauté et larbinisme. Cyriaque Mvourandjiami, un sénateur nommé par décret présidentiel pour le compte du Haut-Ogooué, Président du groupe parlementaire du Parti Démocratique Gabonais (PDG) et candidat aux Élections Municipales dans la commune d’Akanda, a réussi à faire sortir Raymond Ndong Sima, ancien premier ministre et candidat à la présidentielle, de ses gonds.

Lire aussi:  [Politique] Paul Biya serait candidat pour un 8e mandat en 2025 à 92 ans

Cyriaque Mvouradjiami croyait certainement humilier Raymond Ndong Sima en s’adressant à lui sur un ton teinté à la fois d’arrogance et d’irrévérance avant de se réfugier dans le bâtiment sans que son interlocuteur n’eût formulé sa réponse. Un manque d’égards que Ndong Sima n’a pas du tout digéré. « Est-ce que Mvouradjiami est là ? Si c’est un homme, il n’a qu’à sortir. C’est Ndong Sima qui appelle », a-t-il hurlé de rage. « Il n’a pas de couilles », a rajouté un membre de la délégation.

Lire aussi:  [Politique] Macky Sall accusé de coup d'État institutionnel au Sénégal

Est-ce que Mvouradjiami est un homme ? En tout cas, la question reste posée. Le Sensei Raymond Ndong Sima, Ceinture Noire de Karaté, 8e Dan est toujours prêt à en découdre avec tout ceux qui font régresser la démocratie dans notre pays.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.