Au lendemain du naufrage qui a endeuillé le pays, plusieurs influenceurs, activistes et membres de la société civile gabonaise ont appelé à l’annulation du « Festival Music Collaboration » organisé par le label Direct Prod. L’événement a finalement été reporté. Ce 25 mars, Benjamin Epps donne un concert à l’Institut Français. Celui-ci devrait aussi être reprogrammé … logiquement.

Après le report du Festival Music Collaboration de Direct Prod prévu les 18 et 19 mars 2023 pour des raisons de recueillement national, il apparaît plus que logique que le concert de Benjamin Epps du 25 mars à l’Institut Français du Gabon (IFG) soit également reprogrammé pour la même raison. On n’a pas encore retrouvé tous les corps afin de les enterrer dignement. Et les Gabonais n’ont pas fini de pleurer leurs morts. Aucun concert public ne devrait se tenir pendant le mois de mars.

Lire aussi:  Sous pression, Ali Bongo accepte finalement de décréter 3 jours de deuil national

À moins que cela n’était juste qu’un règlement de compte personnel avec le propriétaire du label Direct Prod. Quoiqu’il en soit, ici, il n’est nullement question de bord politique (PDG ou opposition), d’acquaintances (proche de Patience Dabany ou pas), ni de nationalité Gabonais ou Camerounais). Pourquoi Edgard Yonkeu, dit d’origine camerounaise, doit faire des compris et pas Benjamin Epps, le Gabonais de souche, censé être le plus touché par ce drame ? Sauf si vous nous dites que vos intentions étaient ailleurs et que vous avez manipulé l’opinion avec l’argument de deuil national pour nous embarquer les Gabonais dans vos règlements de comptes personnels.

Direct Prod est une entreprise gabonaise qui emploie des Gabonais et s’acquitte de ses obligations fiscales vis-à-vis de l’État. Le label produit les artistes locaux et organise les concerts évènements, participant ainsi au développement de la culture gabonaise. Le « Festival Music Collaboration », son dernier événement en date, représentait plusieurs enjeux importants pour les artistes locaux : des collaborations internationales et l’ouverture sur la scène internationale, entre autres.

Lire aussi:  Le rappeur français Benjamin Epps lauréat aux BET Hip-Hop Awards 2022

La direction de la maison de production et le comité d’organisation en concertation avec les artistes invités se sont engagés à reverser la totalité des recettes aux familles endeuillées. Malgré les enjeux professionnels susmentionnés et la promesse d’un apport financier, nous tous, Funny Gabon y compris, avons continué à appeler au report de l’événement.

Pourquoi quand c’est le concert de Benjamin Epps qui ne repose sur rien que les Gabonais vont accepter qu’il crache sur la mémoire de nos parents défunts ? Mémoire sélective ou émotion circonstancielle ? Benjamin Epps est un étudiant gabonais qui vit en France. Il fait du rap français et représente la France aux compétitions musicales internationales. Il arrive au Gabon et donne son premier concert à l’Institut Français. Il ne paie pas de taxes, ni d’impôts au Gabon et ne participe pas au développement de la culture gabonaise. Pourquoi sur son cas, on devrait faire « du deux poids deux mesures » ?

Lire aussi:  85% des Gabonais disent NON au « concert de la honte » de Direct Prod

Pour leur crédibilité, pour la logique de leur raisonnement, mais surtout pour la mémoire de nos disparus, les influenceurs, activistes et membres de la société civile gabonaise qui ont appelé à l’annulation du « Festival Music Collaboration » de Direct Prod, doivent sortir de demander également le report du concert de Benjamin Epps prévu le 25 mars, dans une semaine exactement. Tous les corps ne sont pas retrouvés et les familles n’ont pas fini d’enterrer leurs morts dignement. Par conséquent, la nation est encore en deuil.