Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Une semaine de tergiversations après le naufrage du ferry Esther Miracle, le Ministre gabonais des Transports, Brice Constant Paillat démissionne finalement. Une information officialisée ce jour par la Présidence de la République. Démission consentie ou contrainte ?

Le Ministre gabonais des Transports Brice Constant Paillat a remis sa démission ce 16 mars 2023 au Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Aucun motif n’est évoqué dans le communiqué de la Présidence de la République publié ce jeudi. Cette démission intervient une semaine après le naufrage du ferry Esther Miracle qui a fait le 9 mars dernier 21 morts et 16 disparus, selon les derniers bilans, souligne le magazine Jeune Afrique.

Il y a quelques jours seulement, alors que certains membres de la société civile appelaient Brice Constant Paillat à démissionner après le drame en sa qualité d’autorité de tutelle, certains influenceurs et médias en ligne soutenaient que rien ne l’obligeait à démissionner, une manière de tenter de faire accepter son obstination à rester en poste.

Lire aussi:  [Officiel] Le «ngori» continue malgré la levée des restrictions sanitaires

Brice Constant Paillat a démissionné de son poste de Ministre des Transports. Du moins c’est ce que l’opinion retient officiellement. Il lui a donc fallu 7 jours, une semaine jour pour jour afin de se décider enfin. Des sources au sein des arcanes politiques évoquent plutôt une démission forcée : « Il devait soit démissionner maintenant, soit être évincé au prochain Conseil des Ministres. Il a fait le choix de sortir par la grande porte », indiquent-elles.

Lire aussi:  [Urgent] Naufrage entre Libreville et Port-Gentil : 2 morts et 20+ disparus

Les Gabonais apprécient beaucoup cette démission quoique tardive. Pour Mays Mouissi, économiste, analyste financier et observateur de la société, « c’était le minimum attendu dans le contexte actuel », même s’il reconnaît que cela ne va pas changer grand chose.