Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Le One Forest Summit, sommet consacré aux enjeux forestiers, se tiendra les 1er et 2 mars 2023 à Libreville, au Gabon. Un rendez-vous auquel doit participer le président français, Emmanuel Macron. Or, cette visite aura lieu à quelques mois à peine de l’élection présidentielle, ce qui n’est pas du goût de certains acteurs de la société civile gabonaise.

« A tort ou à raison, les Gabonais interprèteront votre arrivée dans leur pays comme l’expression du soutien de la France au régime en place, en vue de favoriser son maintien au pouvoir », écrivent des acteurs de la société civile gabonaise dans un courrier adressé au président français, Emmanuel Macron rapporté par Radio France Internationale (RFI).

Lire aussi:  Un gabonais emprisonné, spolié et expulsé de la RCA : Oligui se lave-t-il les mains ?

En effet, la société civile gabonaise et sa diaspora pensent que la prochaine visite du président français au Gabon a un agenda politique inavoué à cinq (5) mois seulement des échéances électorales. Pour certains observateurs nationaux, la visite de Macron aurait pour mission d’adouber le prochain président du Gabon issu du Parti Démocratique Gabonais (PDG) au pouvoir depuis 1968.

Lire aussi:  [Politique] Mathias Otounga Ossibadjouo claque la porte du PDG

Déçu par le fait qu’Emmanuel Macron se soit rendu au Cameroun voisin en juillet 2022 sans faire un détour de Libreville qui était selon certaines sources prévu, Ali Bongo et son régime sont désormais heureux de cette visite à point nommé. Car « la venue au Gabon d’Emmanuel Macron en mars 2023 dans le cadre d’un sommet international à portée mondiale constitue à n’en point douter un soutien de premier plan à un régime prédateur au pouvoir depuis 1967 et qui compte bien se maintenir très longtemps encore à la tête du Gabon », soutiennent nos confrères de Mondafrique.

Lire aussi:  Craignant de mourir Okukut*, Régis Massimba rejoint le PDG d'Ali Bongo


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.