Le Flow Du Sud et Fetty Ndoss, deux (2) artistes hip-hop gabonais sont engagés depuis peu dans un clash musical par improvisations interposées. L’un nique l’autre en chanson et les internautes s’en délectent à cœur joie. « C’est le game », estiment certains. Un avis pas forcément partagé par d’autres artistes locaux tels que NG Bling.

En réaction au clash entre Le Flow Du Sud propriétaire de la marque Bwedi et Fetty Ndoss de l’écurie Sean Bridon Music (SBM), l’artiste NG Bling aussi surnommé « Le Chööc » produit par Itz Money Mind a fait une sortie pour tenter de calmer les ardeurs des deux parties engagées dans la quête d’hégémonie dans le hip-hop gabonais.

Lire aussi:  «Il n'y a que les bôrôs qui suivent Coach Hamond Chic», charge Le Bandecon en Chef

Dans une publication faite sur sa page Facebook ce dimanche 22 janvier, Le Chööc déclare : « Seigneur, ils se clashent pour un buzz d’un mois et pendant ce temps le Rap Ivoire continue à prendre de l’avance ». L’interprète de « Donne Seulement » déplore la guéguerre entre deux artistes locaux. Une attitude qui, à son avis, fragilise le rap gabonais et l’empêche d’avance.

Lire aussi:  Vanessa Caixeiro demande pardon à Magali Wora dans l'affaire Didier

Une sortie pas très appréciée par Rodzeng qui se décrit comme un parolier et lyriciste gabonais. Le rappeur à la verve acerbe a réagi par publication interposée pour, semble-t-il, rectifier la déclaration de NG Bling jugée trop superficielle.

« On ne peut pas vous apprendre les mêmes choses tous les jours. Le clash fait parti du hip-hop. Il faut seulement que ça reste sport », a réagi un peu plus tard Rodzeng sur sa page Facebook. Pour lui, le clash c’est l’âme même du hip-hop, il permet aux artiste d’affiner leurs textes et d’être toujours percutants tout en restant fair-play.

Lire aussi:  [Showbiz] Shan'L traite-t-elle Creol d' « insensée » ?

Le Flow Du Sud et Fetty Ndoss sont deux artistes Nzebi, une ethnie du sud du Gabon et se clash pour le titre de meilleur rappeur New G du Gabon. Leur antagonisme nourri par des punchlines sans merci alimente les discussions sur la toile et en dehors.