Dans une vidéo devenue virale sur la toile, les socionautes découvraient avec étonnement, le week-end écoulé, un élément de la Garde Républicaine (GR) se baladant dénudé dans une artère de Nkembo, dans le deuxième arrondissement de Libreville, au lieu dit « Saint-Michel », en référence à l’église catholique éponyme. Un fait qui a eu pour conséquence sa radiation de ce corps d’élite au service de la Présidence de la République.

Sous influence de l’alcool, l’agent a présenté un visage qui, somme toute, ternit de façon considérable l’image de la Garde Républicaine qui pour que cela ne se reproduise plus a tenu à faire de ce cas, un exemple pour tous. En effet, les responsables de la Garde Républicaine (GR) et du Ministère de la Défense Nationale (MDN) sont immédiatement montés au créneau pour sanctionner avec la dernière énergie ce triste fait.

Lire aussi:  Ivre pendant son mariage coutumier, il tombe devant l'assistance

Après identification, l’agent a donc été radié du corps et restera désormais un cas d’école pour prévenir les sous-officiers, les officiers subalternes, les officiers supérieurs et les généraux de leur devoir d’exemplarité auquel ils sont tenus dans l’exercice de leurs fonctions.

Cet énième cas de déshonneur remet sur la table la question presque tabou au Gabon des enquêtes de moralité lorsqu’il s’agit de recruter les agents dans les différents corps. Beaucoup sont « pistonnés » par les parents pour parce que devenus un poids pour la famille, d’autres s’y engagent par que faire, ne trouvant pas meilleure issue. Il importe aux autorités compétentes de prendre les mesures idoines pour remettre de l’ordre dans les rangs.

Lire aussi:  Chill: Une «bière-limonade» du groupe Castel produite au Gabon sous le label Regab par la Sobraga