La multinationale Sonnedix a apporté plus de précisions sur les inquiétudes des Gabonais sceptiques depuis la naissance d’une entreprise qui collecte l’argent des citoyens sous forme d’investissement contre des intérêts stratosphériques dépassant 1000%. En substance, elle désavoue Sonnedix Gabon qui plagie éhontement depuis quelque temps son nom et son logo.

En effet, le producteur mondial indépendant d’énergie solaire dit ne pas avoir d’opérations ni de partenariats en Afrique, donc tout rapport fait à l’entreprise est simplement et purement une usurpation de titres et d’attributs. Alerté par le journaliste et blogueur gabonais Boursier Tchibinda, la société mère ne reconnaît pas la société gabonaise nouvellement créée qui opère en son nom à son insu.

« […] Actuellement, nous n’avons pas d’opérations ou de partenariats en Afrique. Nous tenons également à souligner qu’il s’agit du seul canal de communication officiel de Sonnedix et que nous ne soutenons aucun autre intermédiaire », a fait savoir ce 19 décembre Sonnedix Power Holdings Limited au nom de toutes ses filiales en Europe, en Amérique et en Asie.

Lire aussi:  Arnaque pyramidale : quand Yves Mapakou posait les jalons du système Ponzi au Gabon

Grosso modo, Sonnedix Gabon essaie de construire son modèle économique sur la réputation d’une entreprise bien connue dans le domaine de l’énergie solaire et présente dans 10 pays avec près de 500 projets réalisés à son actif. Les porteurs de cette initiative aux contours obscurs ont développé une application mobile qui permet de verser de l’argent et de toucher des commissions chaque jour sur année sans contact physique avec la direction.

Lire aussi:  «Si quelqu'un vous propose un rendement de 300%, fuyez et courez le dénoncer à la police», dixit Mays Mouissi

Si dans le fond la démarche n’est pas différente de celle de BR SARL et JDS Partners bien avant lui, il faut reconnaître des pratiques douteuses qui consistent, sur recommandation d’un tiers, à créer un compte sur une application et d’y transférer de l’argent correspond au type de générateur souhaité et toucher des commissions quotidiennement dès le lendemain et sur 365 jours, sans contrat préalablement signé. Plus curieux encore, les gains proposés dépassent largement 1000%.

L’économiste et analyste financier gabonais Mays Mouissi déclarait le 08 décembre sur twitter : « Actuellement au Gabon, les meilleurs livrets à capital garanti proposés par les banques sont à 3,5% sur 12 mois. Le rendement sur les emprunts regionaux de l’Etat Gabonais est à 6,5%. Si quelqu’un vous propose un rendement de 300%, fuyez et courez le dénoncer à la police », un message à l’endroit de ceux qui sont toujours à la quête de l’argent facile.

Lire aussi:  Paris: un gang de Gabonais revendeurs de faux billets arrêté près du Louvre

En définitive, les générateurs sur lesquels les souscripteurs de Sonnedix Gabon investissent leur argent n’existent nulle part dans le monde. Il s’agit d’un moyen de justifier les sommes perçues un peu comme JDS Partners qui évoquait l’achat et la revente du matériel informatique au nom de ses clients-partenaires dans ses boutiques.

Plusieurs souscripteurs qui ont essayé de partager la réponse de Sonnedix (société mère) dans les groupes WhatsApp de Sonnedix Gabon pour avoir des éclaircissement ont été expulsés sans ménagement. Tout porte à croire que c’est de la naïveté et de l’ignorance des clients que leur initiative plutôt malfaisante que salvatrice prospère.