L’Argentine de Lionel Messi a été sacrée championne du monde ce dimanche soir au terme d’une finale riche en émotions et en rebondissements. Si certains amoureux du ballon rond sont heureux de cet exploit de « La Pulga » et de ses coéquipiers, d’autres en revanche, estiment que le septuple ballon d’or a été ménagé pour y parvenir. Tout s’est passé comme dans un film.

1. Gianni Infantino, le scénariste

Gianni Infantino, président de la FIFA en conférence de presse avant la finale.

Nonobstant les scandales d’ordres humanitaire, écologique et éthique qui ont émaillé l’avant tournoi, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a toujours pris le parti du Qatar, pays hôte eu egard aux enjeux financiers et matériels sous-jacents. En conférence de presse le vendredi 16 décembre 2022, Gianni Infantino, président de la FIFA n’a pas dissimulé sa satisfaction : « C’est la plus belle Coupe du Monde jamais présentée ». En quoi l’est-elle ?

Lire aussi:  Que devient le stade de Port-Gentil 7 ans après la pose de la première pierre ?

Un trop plein d’autosatisfaction et d’assurance à l’avant-veille de la finale du plus prestigieux événement sportif qui allait enfin couronner un favoris « beaucoup trop favorisé » (capable de défaire les carrières des officiels des matchs). D’ailleurs c’était le desiderata des 3/4 de la planète foot.

2. Tamim Ben Hamad Al-Thani, le réalisateur

Tamim Ben Hamad Al-Thani, l’Émir Qatari revêtant Messi d’un bisht*.

Le cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, l’émir du Qatar, est l’un des hommes à l’origine de la très controversée Coupe du Monde de Football organisée dans l’émirat. C’est un homme d’affaires influent, mais aussi un passionné de football, par ailleurs un grand fan de Lionel Messi.

Lors de la remise du trophée aux vainqueurs représentés par leur capitaine, l’Émir a revêtu Messi d’un « bisht » (cape traditionnelle arabe) noir translucide paré d’or au dessus de son maillot albiceleste. Un cadeau inattendu qui a d’ailleurs surpris le bénéficiaire. Était-ce un présent réservé exclusivement à Messi ? Si tel est bien le cas, comment a-t-il su que son idole finira vainqueur ?

Lire aussi:  Un médecin de la CAF meurt au stade lors du match Nigéria-Ghana: les faits

3. Lionel Messi, l’acteur principal

Le tatouage prémonitoire de Messi sur la jambe droite réalisé avant le Mondial.

Pour marquer l’événement, « La Pulga », égérie d’Adidas, avait deja dévoilé dans sa story Instagram son nouveau tatouage, le ballon officiel de la Coupe du Monde tatoué sur la jambe avec l’inscription « Vamos ». Le logo Adidas étant bien visible au milieu du tatouage.

Pendant le Mondial, il a été filmé avec un autre tatouage, pour le moins prémonitoire, au mollet droit. Celui-ci présente le trophée officiel de la Coupe du Monde à côté de l’inscription « Qatar 2022 ». Après 5 échecs, comment a-t-il su que cette fois était la bonne ? Et si malheureusement, les dieux du football ne lui étaient pas favorables, aurait-il effacé ces tatouages ? Pas si sûr. En réalité, Messi savait bien ce qu’il faisait depuis le début.

Lire aussi:  Mondial 2022: le Qatar ne jouera pas le match d'ouverture

Observations importantes

Septuple ballon d’or, septuple soulier d’or avec 147 sélections avec l’équipe d’Argentine dont 5 participations en Coupe du Monde, Lionel Messi n’avait pas encore remporté ce trophée majeur du haut de ses 35 ans de vie.

Pour un joueur de cet acabit qui comptait prendre sa retraite internationale avec la sélection nationale d’Albiceleste au terme de ce Mondial, presque toute la planète souhaitait voir Messi gagner sa première Coupe du Monde pour l’histoire et pour la postérité. L’enjeu était grand pour les sponsors (Adidas, notamment), l’instance faîtière (la FIFA) et le pays organisateur (le Qatar).

Le monde se souviendra que Lionel Messi, considéré par beaucoup comme le « Plus Grand de Tous les Temps » (GOAT) a gagné sa première coupe du monde au Qatar en 2022. Voilà pourquoi Infantino peut se féliciter à propos de ce Mondial dont plusieurs citoyens et associations ont appelé au boycott. Cette Coupe du Monde est le film de la vie de Lionel Messi, écrit par la FIFA et réalisé par le Qatar.