La Suisse, le deuxième pays de Paul Biya a participé doublement à l’élimination du Cameroun grâce à son joker Breel Embolo, et ce, malgré les efforts gargantuesques de la légende Vincent Aboubacar.

Lors de la première journée, le Cameroun affrontait sa cousine, la Suisse. Un match qui a laissé un goût amer aux Lions (In)domptables et supporters car le seul but de la victoire suisse a été inscrit par Embolo, un natif de Yaoundé qui évolue désormais avec « La Nati ». Il avait fait l’objet d’injures sur la toile et sa famille restée au Cameroun menacée d’agression.

Lire aussi:  Cameroun : L'assassinat d'un journaliste suscite l'indignation de la population

Après le match nul (3-3) du Cameroun face à la Serbie lors de la deuxième journée, Les Lions (In)domptables devaient impérativement battre le Brasil tout en espérant que la Serbie batte la Suisse pour se qualifier ne fût-ce que par la moyenne de buts.

Alors que la Serbie menait déjà la Suisse 2-1, Breel Embolo a inscrit le but égalisateur juste avant la mi-temps (44′) et le coup de grace a été donné par son coéquipier Freuler à la reprise du du jeu (48′). Score final 3-2 en faveur de la Suisse.

Lire aussi:  En 18', le Cameroun égalise 3 buts et gagne le match grâce au prodigue Aboubakar
Embolo a anéanti les efforts d’Aboubacar

La majestueuse victoire du Cameroun sur le Brésil n’a donc pas réussi à les envoyer en huitièmes. Vincent Aboubacar croyant avoir qualifié son pays va enlever son maillot lors de la célébration du but. Il va prendre un deuxième carton jaune et être expulsé dans les neuf minutes du temps additionnel.

Lire aussi:  [Urgent] Le Gabon pourrait ne pas participer à la CAN 2022 au Cameroun. Explications ?

Gagner pour perdre, c’est tout ce qu’une équipe souhaite. Mais pourquoi le Cameroun c’est différent. Le pays et la diaspora est en liesse pour avoir battu le Brasil. Une joie semblable à celle de l’Arabie Saoudite qui s’est félicitée d’avoir battu l’Argentine mais a fini dernière de son groupe, donc éliminée.