Gabon Première, chaîne télé du Groupe Gabon Télévisions, quoique chaîne numéro 1 du pays, est décriée par la majorité des Gabonais pour ses contenus inintéressants, la qualité exécrable de ses images (jusqu’au récent passage en HD) mais surtout pour sa propagande politique au service du pouvoir.

Comme beaucoup d’autres chaînes locales en Afrique subsaharienne, Gabon Première a obtenu la diffusion en clair de 28 matchs sur 64 de la Coupe du Monde Qatar 2022 sur le territoire national. Une offre de la togolaise New World TV détentrice de l’exclusivité des droits de diffusion en Afrique francophone qui devrait aider la chaîne à améliorer son audimat.

Beaucoup de téléspectateurs ont été étonné d’apprendre que malgré les millions de francs versés au Ministère de la Communication via l’entreprise Canal+ au titre de la redevance audiovisuelle, ce serait finalement Ali Bongo Ondimba qui aurait payé les droits de diffusion du Mondial au Gabon alors que plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne diffusent également 28 des 64 rencontres de la coupe du monde en clair, c’est-à-dire, gratuitement. En Côte d’Ivoire, par exemple, c’est la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), une chaîne privée qui a obtenu les droits de diffusion sur le territoire ivoirien.

Lire aussi:  Ali Bongo promet d'aller décrocher la lune pour les Gabonais
Liste des diffuseurs officiels gratuits pour la Coupe du Monde Qatar 2022

Au Gabon, telle une propagande préélectorale, Gabon Première diffuse un spot du Ministère de la Communication avant, pendant et après chaque match, du moins les quelques matchs qu’ils diffusent. Dans cette communication, le Ministère de la Communication porte à la connaissance des téléspectateurs que c’est grâce à Ali Bongo Ondimba qu’ils regardent le Mondial, « Merci Président Ali Bongo Ondimba », reprend le message diffusé en boucle.

Lire aussi:  Pourquoi faire payer la redevance audiovisuelle si personne ne regarde les chaînes locales ?

Si le Gouvernement, via son Ministère de la Communication, a perçu de l’argent du citoyen Ali Bongo Ondimba pour l’acquisition des droits de diffusion du Mondial au nom de Gabon Première, il paraît donc judicieux que l’on fasse l’inventaire des entrées de la Redevance Audiovisuelle et Cinématographique (RAC) versée depuis plusieurs années.

Annonce mensongère véhiculée par Gabon 1re sur sa page Facebook

Si la chaîne Gabon Première s’est réjouie de diffuser en exclusivité le Mondial sur le territoire national, elle ne pourra malheureusement pas diffuser tous les matchs de la compétition. À la question de savoir pourquoi Ali Bongo Ondimba aurait payé seulement pour 28 matchs sur 64, soit moins de 50% de la compétition, la chaîne s’est permise d’annoncer que désormais, ils diffuseront non plus seulement 28 matchs gratuits, mais plutôt toutes les 64 rencontres, soit la totalité des matchs du mondial Qatar 2022.

Lire aussi:  «Votre histoire de machin là», quand Patricia Lydie Mouellet boude le port du masque en direct au JT

Pourtant le lundi 21 novembre, moins de 3 jours après cette annonce, la chaîne n’a pas diffusé le premier et le deuxième match du groupe B opposant respectivement l’Angleterre à l’Iran (14 heures) et les États-Unis à au Pays de Galles (20 heures). Seul le match Sénégal – Pays-Bas a été diffusé sur Gabon Première. Finalement à qui ment-on et à quelles fins ?