Alors que Steeve Nzegho Dieko, secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG) a clôt dans une liesse populaire une tournée dans le département de Mulundu, le 29 octobre dernier, une distribution de denrées alimentaires intervenue samedi 5 novembre courant, fait polémique dans cette partie du pays.

Les images, fortement relayées sur les réseaux sociaux depuis quelques heures, consternent au plus haut point les populations de Mulundu. Sur ces dernières, on y voit clairement une boîte de macédoine, une boule d’oignon, une boîte d’allumettes, un morceau de savon, un kilogramme de riz et quelques sardines fumées, avec de l’arôme Maggi, sans doute pour assaisonner le tout.

Lire aussi:  [Cameroun] Pénurie d'huile végétale et mafia dans les surfaces commerciales

De sources concordantes, il s’agirait de sieur Gaël Madzoungou, l’un des hommes de terrain de Régis Immongault Tatangani, qui aurait entrepris, sans doutes sur instructions de son mentor politique, la distribution de ces curieuses denrées alimentaires à toute la fédération B du Parti Démocratique Gabonais.

Ce sont entre autres les quartiers Ndjocal, Panhon, Mikatchia, Limbenga, et bien d’autres; soit plus d’une dizaine au total, qui ont reçu cette curieuse aide alimentaire. Une affaire explosive, ralliée sur les réseaux sociaux, et qui fait grand écho à Lastoursville. L’on s’interroge encore sur les réelles motivations de Régis Immongault Tatangani.

« Franchement, ça c’est quel genre de don? C’est pour se moquer de la pauvreté des populations ou quoi ? », s’indigne une compatriote, originaire de la contrée. « Avec qui fait-on la course ? Quand il n’y a rien à faire, restons tranquille. Cette course au leadership devient ridicule », rouspète un autre.

Lire aussi:  [Économie] Un paquet de sucre vendu à 2500F et une boîte sardine à 1000F à Mimongo à cause du mauvais état de la route

Pour sûr, cet énième épisode, bien qu’assez insolite, vient à nouveau remettre au centre des débats les principaux axes du discours de Steeve Nzegho Dieko sur l’unité et la cohésion, qu’il considère comme des piédestaux sans lesquels le parti de masse ne saurait poursuivre son chemin avec célérité.

© Kongossanews

Lire aussi:  Le Gabon offre 500 millions en soutien aux explosions de Bata pendant que sa population meurt de faim