Joël Mpélé, passionné de l’événementiel et acteur culturel camerounais a publié un message d’engagement et de dévouement dans l’accompagnement des artistes nationaux. Charlotte Dipanda, la diva camerounaise a réagi dans un commentaire qui devrait inspirer Lord Ekomy Ndong qui, depuis son retour au pays, se produit dans les hangars, bars et boîtes de nuit.

Dans un post publié il y a quelques jours sur Facebook, Joël Mpélé déclarait vouloir faire changer les choses très bientôt, notamment en ce qui concerne l’organisation des concerts avec des artistes locaux. Il réaffirmait aussi vouloir revoir à la hausse le montant des cachets que ceux-ci pourraient toucher, promettant une somme de 5 millions minimum. Il sollicitait dans cette démarche le soutien des artistes camerounais, qu’il n’a, par ailleurs, pas hésité à taguer dans sa publication.

Lire aussi:  [Urgent] Le rappeur Lord Ekomy Ndong a perdu sa mère

C’est une vision à laquelle plusieurs artistes semblaient avoir adhéré, puisque les réactions n’ont pas tardé, avec notamment des artistes comme Mink’s, Mr Shyne ou encore Majoie Ayi qui lui ont apporté leur soutien. Par ailleurs, Charlotte Dipanda a répondu dans un commentaire très inspirant. Pour elle, le problème est n’est pas lié au montant du cachet qu’elle estime d’ailleurs minime, mais se trouve essentiellement dans les mentalités de des artistes qui ne se donnent malheureusement pas assez de valeur en prestant dans les anniversaires et les kermesses pour des pourboires.

« Je suis citée sur cette publication et ça me touche mais ça fait plus de 15 ans que je suis payée beaucoup plus que 5 millions par prestation. Le problème de certains des artistes de chez nous c’est le manque de vision et d’ambitions. Un single qui cartonne ne fait pas de nous un artiste fiable. Une vision fait de nous un artiste, un positionnement fait de nous un artiste, une vision au-delà de notre personne fait de nous un artiste. Je suis désolée mais tous les ambassadeurs de notre musique aujourd’hui valent beaucoup plus que 5 millions et c’est triste d’ambitionner ça pour cette nouvelle génération en 2022 », a réagi la l’interprète du titre « Kénè So »

Lire aussi:  [Vidéo] Lord Ekomy Ndong annoncé au Gabon : les artistes en carton au garde-à-vous

… avant de renchérir : « Il faut arrêter de chanter dans les anniversaires pour 200 000 FCFA et espérer que ces gens qui vous ont gratuitement dans leur salon ou leur cour voudront mettre 10 000 FCFA pour vous voir en concert live. Que nos artistes arrêtent déjà de se pavaner pour des miettes dans les kermesses et autres événements en playback. Personne ne vous respectera si vous ne vous respectez pas vous même. Telle est ma contribution pour ton rêve qui pour ma part devait déjà être dépassé aujourd’hui ».

Voilà un message qui devrait inviter le rappeur gabonais Lord Ekomy Ndong, dit M16, membre du groupe Movaizhaleine qui multiplie les showcases dans les hangars, les bars et les boîtes depuis son retour au pays alors qu’il s’était déjà construit une réputation solide dans l’industrie musicale gabonais. Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Lire aussi:  Lord Ekomy Ndong se produira dans un hangar ce dimanche