Widget de Message Déroulant
Bienvenue sur Funny Gabon. Bonne navigation !

Après une journée de troubles à Ouagadougou, des militaires ont annoncé ce vendredi soir le renversement du lieutenant-colonel Damiba, arrivé au pouvoir, lui aussi, par un putsch fin janvier dernier. Il paie son échec à enrayer la violence terroriste.

Il sera resté à peine neuf (9) mois à la tête du Burkina Faso. Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, arrivé au pouvoir par un putsch fin janvier, a été démis de ses fonctions ce vendredi soir par des militaires. Epilogue d’une journée émaillée de tirs, de barrages militaires et d’incertitude.

Lire aussi:  [Video] Retenu dans sa résidence, Ali Bongo appelle ses amis au secours

Peu avant 20 heures heure locale, une quinzaine de soldats en treillis, et pour certains encagoulés, sont apparus sur le plateau de télévision nationale. « Le lieutenant-colonel Damiba est démis de ses fonctions de président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration » (MPSR, organe dirigeant de la junte), ont-ils déclaré dans un communiqué lu par l’un d’eux.

Lire aussi:  [Urgent] Guinée : tentative de coup d’État en cours à Conakry

Les putschistes ont également annoncé les mesures suivantes :

  1. La constitution est dissoute
  2. La charte de la Transition est dissoute
  3. L’ALT est dissoute
  4. Le gouvernement est dissout
  5. Toute activité des partis politiques est interdite
  6. Un couvre feu est instauré de 21H à 5H du matin
  7. Les frontières terrestres et aériennes fermées jusqu’à nouvel ordre
  8. Toute activité des OSC est interdite
  9. Un nouveau président de la transition civil ou militaire sera désigné.
Lire aussi:  [Urgent] Tentative de coup d'État au Congo Brazzaville

Le communiqué est signé par le Capitaine Ibrahim Traoré, le désormais homme fort du Burkina Faso. C’est le 10e coup d’État réussi que le pays enregistre depuis 1952.


En savoir plus sur Funny Gabon

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.