Lord Ekomy Ndong, aussi appelé M16, l’un des membres du groupe de rap gabonais Movaizhaleine est de retour au Gabon depuis le 09 septembre dernier pour une série de showcases.

En France depuis six (6) ans sans prestation majeure, « Le Petit Mutant » a été accueilli en héro dans son pays par une foule en liesse, adepte du rap pure et engagé, a révélé nos confrères de L’Union. Invité par G-Store Music, le rappeur est à Libreville pour plusieurs concerts dits « populaires » qui débute ce 17 septembre dans la commune d’Akanda.

Lire aussi:  La leçon de Charlotte Dipanda qui devrait inspirer M16 pour la vie

Après une série de showcases dans les bars et les boîtes de nuit du Grand Libreville, Lord Ekomy Ndong est attendu dans le hangar de « Entre Eux Bar » pour un spectacle ouvert au grand public pour faire (ré)découvrir sa discographie et renouer avec le public gabonais.

Artiste engagé à la plume très tranchante, M16 ne fait pourtant plus l’unanimité depuis son grand retour. Certains observateurs de la scène musicale nationale et internationale estime que sa carrière en France est terne comparativement à celle du jeune Benjamin Epps, le « Le Gorille de Belle-Vue 2 ». La toile est partagée quant au choix des lieux retenus pour sa tournée. « Puisque qu’il est revenu chercher l’argent, aidons-le à en trouver », a lancé un internaute sur un air de sarcasme.

Lire aussi:  [Musique] Benjamin Epps: le jeune rappeur qui déclasse Koba et Lord Ekomy Ndong, vraiment ?