Le prophète Chukwuemeka Ohanaemere alias Odumeje, le fondateur de l’église « Mountain of Holy Ghost Intervention and Deliverance Ministry » basée au Nigeria, a passé une mauvaise journée jeudi dernier en voyant son église détruite malgré les récits de des nombreux miracles à couper le souffle dans son église.

Ce jeudi, l’église Mountain of Holy Ghost Intervention and Deliverance Ministry a été complètement démolie sur ordre du gouvernement de l’État d’Anambra conformément au plan de rénovation urbaine du gouverneur Charles Soludo, annoncent officiellement les autorités locales. Tandis que d’autres sources évoquent les conséquences d’un un impact négatif des activés de cette église sur la population.

Lire aussi:  [Urgent] La «Synagogue des Miracles» fermée par le Ministère de l'Intérieur
Prophète Odumeje impuissant devant la destruction de son église.

Des images virales partagées sur Internet ont capturé le moment où le prophète Odumeje a été agressé par des responsables armés du groupe de travail alors qu’il tentait d’arrêter l’exercice de démolition. Malgré sa tentative d’empêcher le groupe de travail de réaliser sa mission avec ce qu’il considérait comme un blasphème, son église a été réduite en poussière.

Lire aussi:  Bertrand Zibi cède sa cellule à Emmanuel Ndzoma à Sans Famille

Le prophète Odumeje fait partie des nombreux hommes de Dieu au Nigeria, en particulier et en Afrique, en général, qui prétendent lire l’avenir et accomplir des miracles spectaculaires comme ceux d’Emmanuel Ndzoma au Gabon. Sauf que pour ce coup, il ne l’a pas venir et n’a rien fait pour empêcher la démolition de son église.

Lire aussi:  Geoffroy Libeka, Mike Jocktane et Hercule Nze Souala en soutien à Emmanuel Ndzoma
Prophète Odumeje, champion mondial de la boxe spirituelle (LOL).

Il y a quelques semaines, le prophète Odumeje est apparu en public brandissant une ceinture qu’il aurait remportée après avoir battu Satan dans un championnat international de boxe spirituelle. Selon le prophète, il est allé seul en enfer et a combattu Satan à huis clos. Un « exploit » de trop qui lui a certainement coûté la destruction de son église considérée comme un « empire d’endoctrinement et de manipulation psychologique » à l’échelle nationale.