Le Ministère de l’Interieur a adressé le 1er septembre 2022 un courrier n° 0299 à Emmanuel NDZOMA NDZIBA, fondateur de l’association religieuse « Eglise Synagogue du Gabon » (ESG) demeurant dans la commune d’Akanda. Dans ladite note, le Ministre d’État notifie à l’homme de « Dieu » la « suspension à titre conservatoire » des activités de son église jusqu’à nouvel ordre.

« Il me revient de constater que votre association déclarant agir en faveur de l’évangélisation chrétienne, s’adonne depuis quelques temps à des activités contraires à son objet en pratiquant sur vos adeptes, des exercices de guérison sur des pathologies pour lesquelles vous ne justifiez d’aucune formation », amorce le Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha.

Lire aussi:  Scandale à l’École de Santé du Gabon (ESG) : Les étudiants victimes et l’État tout aussi responsable

« Aussi, l’analyse faite de vos actions par mes services techniques, font état d’importants faisceaux d’indices laissant présumer des actes de manipulation des masses au moyen de procédés d’auto-suggestion fondés sur des promesses atteignables suscitées dans le seul but de parfaire l’illusion. Tous ces actes, pour l’essentiel constitutifs d’atteinte au respect de la vie privée familiale d’autrui, aux bonnes mœurs et plus globalement à l’ordre public, ne sont pas tolérables », poursuit le Ministre.

Lire aussi:  L'État proroge la validité des CNI périmées jusqu'à décembre 2023

« En conséquence de quoi, il est retenu à titre conservatoire à l’encontre de l’Église Synagogue du Gabon (ESG), la mesure de suspension de ses activités jusqu’à nouvel ordre. La présente suspension qui prend effet à compter de ce jour, vous engage sur son effectivité au risque d’une exécution forcée par mes services », conclut-il sans transiger.

Lire aussi:  L'église d'un prophète détruite pour simulation de faux miracles