Après avoir été débarqué de son poste de porte-parole du Parti Démocratique Gabonais (PDG) et de celui du Conseiller du Président de la République, Jo Dioumy Moubassango alias Jo Da Crazy vient de démissionner du parti des masses.

Les bruits courraient déjà les couloirs à propos de sa possible démission depuis 3 mois. Mais l’ancien animateur radio avait fait taire la rumeur en déclarant « Je reste PDGiste et c’est tout ! ». Quelques semaines plus tard, il se ravise. Il a déposé aujourd’hui sa démission sur la table du Secrétaire Général du parti, apprend-t-on de plusieurs sources concordantes.

Lire aussi:  Hapsatou Sy démissionne de Canal+ devenu «une caisse de résonance des thèses extrêmes»

Jo Da Crazy essaie d’alerter l’opinion depuis plusieurs mois à propos de la mauvaise foi de certains collaborateurs du chef de l’État qui vendent le rêve aux populations et feignent de ne pas connaître leurs réalités handicapant ainsi l’action d’Ali Bongo. Il avait alors été accusé de vouloir détruire le parti.

Lire aussi:  Eugène M'Ba, toute honte bue, démissionne après un scandale financier

Il démissionne donc pour non conformité de point de vue. Il reconnaît que la politique du Chef de l’État n’est pas satisfaisante. Et comme il est muselé au sein du parti, ce qui lui a d’ailleurs valu le limogeage du porte-parolat, il a tout simplement décidé de se retirer d’un parti qui promet monts et merveilles mais offre des cure-dents à une population affamée.

Lire aussi:  «Ils ont encore oublié mon nom», Gabin Yalanzèle toujours pas nommé au PDG