Jusque là connue comme Magistrate, Directrice des Affaires Sociales et de la Protection de l’Enfance auprès du Ministère Gabonais de la Justice, Linda Bongo Ondimba a été ordonnée pasteure pendant la Convention Nationale de Délivrance (CND) tenue à Libreville du 09 au 14 août et marquée par la présence du couple Tatu.

Linda Bongo a répondu l’appel du Seigneur. Elle a reçu ses nouvelles attributions pastorales la semaine dernière pendant la Convention Nationale de Délivrance (CND) organisée au Jardin Botanique (Libreville). Avec 6 autres confrères, Linda a désormais la responsabilité de « conduire les âmes vers le salut ». Une mission périlleuse de grande envergure que beaucoup de pseudo hommes de Dieu résument à l’aspect pécuniaire.

Lire aussi:  Pourquoi les Chrétiens refusent-ils toute discussion intelligente sur la Bible?

Après son ordination sacerdotale, la pasteure Linda Bongo a témoigné sa profonde reconnaissance à Joël Francis Tatu (JFT) et Simiane Tatu pour leur illumination pendant le CND, avant de poursuivre : « Je loue l’Eternel de m’avoir localisé par l’entremise d’un Prophète des Nations de l’envergure de JFT qui s’est toujours relevé de toutes les attaques et scandales. Un enseignant puissant avec un charisme que seuls possèdent ce qui ont Dieu en eux ».

La quarantaine révolue, Linda ordonnée pasteure, veut désormais se caser. Elle avoue avoir été émerveillée par le couple Tatu qu’elle considère comme un modèle d’amour sincère et véritable: « Vous m’avez donné pour la première fois de ma vie l’envie de me marier, de connaître un tel amour. Que Dieu vous bénisse vous donne la santé, la longévité et de magnifiques bébés ». Il reste seulement à découvrir l’identité de papa pasteur .

Lire aussi:  « La prière immunise contre le Coronavirus », le dangereux enseignement des leaders religieux et politiques

« La justicière » est devenue pasteur. Désormais la foi se clashe avec les principes élémentaires de droits. Emportée par l’onction divine, elle a lancé un regard vide d’émotions depuis son fauteuil VIP pendant que monsieur et madame Tatu piétinaient gaillardement le drapeau gabonais devant lequel elle a prêté serment au Palais de Justice.

Lire aussi:  Ivre pendant son mariage coutumier, il tombe devant l'assistance