L’empire d’Emmanuel Ndzoma, le prophète qui a investi dans l’industrie du miracle et de la vision risque désormais de s’effondrer. Les orchestrations du « cousin personnel de Dieu » et ses disciples pour exposer la vie des personnes vulnérables en quête de solutions miraculeuses ont été mises à nu. Voici comment.

Le ministère prophétique d’Emmanuel Ndzoma est essentiellement fondé sur les miracles et les visions. À la Synagogue du Gabon, pour ceux qui l’ignorent encore, on prêche l’argent, la réussite, le mariage et le désenvoûtement de la sorcellerie familiale, entre autres. Un spectacle grand public que les fidèles aiment.

Pourtant Matthieu 6:33 est clair là dessus : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (version Louis Segond). Un texte de l’évangile moins vendeur, donc peu vulgarisé par les entrepreneurs religieux en quête de profits. Cette situation a attisé la colère de l’ensemble du corps du Christ.

En effet, alors qu’il fait l’objet de critiques acerbes pour son caractère mercantiliste après la fuite d’une vidéo sur la toile, Emmanuel Ndzoma, le cousin personnel de Dieu, a tenté de détourner l’attention en s’appropriant la guérison de Fleur Vanessa Ndong que l’état a envoyé se soigner en Turquie et en collectant une somme de quatre (4) millions pour une compatriote atteinte d’un cancer du sein. Ces œuvres sociales qui ont eu pour seul but de restaurer sa crédibilité n’ont malheureusement pas réussi à taire les voix dissidentes au sein de l’opinion.

Lire aussi:  L'État gabonais paierait les médias étrangers pour dire du bien de lui (Vidéo)

Ce jeudi 11 août, Claire Newman et Yann Ndong, dit Bandecon en Chef, ont animé conjointement un direct sur Facebook qui a permis de confondre Emmanuel Ndzoma et révéler son mode opératoire dans ce qu’il appelle « vision ». Lors du culte de dimanche à la Synagogue du Gabon, sise dans la commune d’Owendo, Emmanuel prétend avoir une vision sur une vielle dame de l’ethnie Fang qui subit plusieurs infortunes. Il va faire des révélations sur sa vie sous les acclamations de ses fidèles. L’enquête menée par les activistes susmentionnés ont permis de comprendre qu’il s’agissait, en réalité, d’une machination grotesque.

Les faits. La veille dame avait contacté la Synagogue du Gabon et renseigné un formulaire en semaine pour solliciter l’intervention du « prophète ». Samedi, tard dans la nuit, elle a été contactée par un certain Wade qui s’est présenté comme membre du cabinet de « l’homme de Dieu de la Montagne » qui lui a demandé de passer le lendemain dimanche à l’église pour qu’on prie pour elle. Celui-ci l’a ensuite bombardé de questions et la dame a fourni des informations sur la situation de son fils malade, sa fille et ses 5 enfants en procédure d’expulsion en France, sa situation sociale et le nom du village de son défunt mari. Des informations qui ont été reprises mot pour mot par Emmanuel le pendant le culte en simulant une vision en direct.

Lire aussi:  Emmanuel Ndzoma offre 2 millions à Vanessa Ndong sous les acclamations

Il faut noter qu’Emmanuel Ndzoma et le beau-fils de la dame, lui aussi pasteur, ont un différend qui sommeille depuis plusieurs années. Ce dernier aurait tenté d’entacher sa réputation sur les réseaux le taxant de faux prophète. Ainsi, pour semer la division dans la famille, il révélé à la dame devant un bain de foule que les 2 enfants de son fils ne sont pas de lui parce qu’il serait stérile et que la dame elle-même serait à moitié avalée spirituellement par un serpent dans le village de son défunt mari dont le nom lui a été communiqué la veille.

Lire aussi:  Kacou Philippe: Charlatan contemporain ou Jésus des temps modernes ?

Heureusement la conversation téléphonique était enregistrée et la comparaison de celle-ci avec la pseudo-vision pendant le direct ont permis à l’opinion publique de se rendre compte de la fourberie du prophète visionnaire, faiseur de miracles. Démasqué et craignant la chute de son château de sable, Emmanuel Ndzoma a lâché ses disciples sur Facebook parmi lesquels Nathalie Blivi et Ridje Mpara pour injurier et promettre une mort atroce à tout ceux qui s’insurgent contre leur super-héros.

En résumé, Emmanuel Ndzoma n’a reçu aucun don de vision ni de miracle. Le seul don qu’il dispose c’est celui de la manipulation psychologique et l’art de mentir tout en paraissant convaincant. Vision ou miracle, tout est orchestré savamment avec son équipe pour en mettre plein la vue aux fidèles mais surtout aux incrédules qui doutent encore de son superpouvoir. Il faut que les billets pleuvent à chaque culte.

Emmanuel Ndzoma dispose d’un cabinet, d’une garde rapprochée et d’une équipes de fidèles chargés d’enquêter sur la vie des gens et faire des rapports qui servent ensuite de base à la fabrication des « visions » comme il a habitué sa communauté religieuse depuis quelques temps.