Pour faire un contrepoids à l’impact de la tournée politique de Guy Zouba Ndama, président de Les Démocrates dans le Haut-Ogooué qui pourrait causer leur éviction du gouvernement, Max Samuel Oboumandjogo (Massassi), Ministre Délégué de la Culture et des Arts et Elvis Ossindji, Ministre des Mines, conscients des enjeux, ont improvisé un séjour dans la province présidentielle où le premier aurait décidé de divertir la jeunesse d’Okondja autrement.

Il est de notoriété publique que lorsqu’un opposant politique foule la province très très PDGtisée du Haut-Ogooué, en général et la terre d’Okondja, en particulier, s’il ne subit pas des actes de sabotage et d’intimidation de la part de ses rivaux, ces derniers tentent en dernier ressort de détourner l’attention des populations ailleurs. Une manière de boycotter les rassemblements de leur « invité indésirable », un terme qui convient parfaitement à la circonstance.

Lire aussi:  À qui appartient le parc Tsunami dont l'Agatour fait désormais la pub?

En effet, Guy Zouba Ndama multiplie depuis mercredi dernier des rencontres politiques avec les populations d’Okondja pour redynamiser ses troupes en prélude aux échéances électorales de 2023. Parallèlement, Max Samuel Oboumandjogo a investi la place du marché communal pour la distribution des parasols aux commerçantes. Un acte salué par les populations.

Les activités du Ministre de la Culture et des Arts se sont poursuits au Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) où plusieurs jeux et concours insolites ont été organisés sous la direction du jeune Opah, très connu des hommes politiques de la contrée. Tir à la corde, collin maillard, jeu de ciseaux, concours de danse, de bouffe et bien-sûr le très décrié « concours du meilleur buveur d’Okondja ».

Les participants, placés au milieu d’une foule en ébullition retenue à l’écart par un groupe de jeunes assurant leur sécurité, sont invités à boire bouteille après bouteille jusqu’à épuisement du stock. Régab, 33 Export et Doppel, entre autres, celui qui en consomme le plus est déclaré vainqueur. Vainqueur de quoi même ?

Lire aussi:  Syndrome du larbin: L'Oiseau Rare sur les pas de Le Wise

Une scène dégradante qui dépeint une bêtise inouïe devant les regards innocents des enfants de 5 à 12 ans aux côtés de leurs parents inconscients qui se délectent du spectacle déshonorant. Ce « concours de la honte » n’a pas manqué de faire réagir les jeunes de la contrée à l’instar de Nick Harley Nkorgha. « Ça peux faire rire mais, franchement si vous savez pas c’est une grande insulte à l’encontre de la jeunesse d’Okondja », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Voici pourquoi nos parents parvenus jettent nos CV à la poubelle

Massassi et Opah ont fait de l’alcool une culture et boire est devenu un art pour les jeunes d’Okondja sacrifiés sur l’autel des ambitions personnelles des leaders politiques de la contrée.