Willy, un jeune officier de police, vient de vivre une situation pour le moins inimaginable. Ce vendredi 29 juillet au quartier Mekaga à Oyem, s’est tenu son mariage coutumier avec Géraldine assistés par leurs proches. La scène va tout de suite dégénérer passant de la joie à la colère. Un coup bas orchestré par la mère du policier.

Pour son mariage coutumier, Willy a remis l’argent de la dot à sa mère, chose tout à fait normale. Après tout le cérémonial folklorique et les pourparlers entre les représentants des deux familles, arrive afin le moment de payer la dot au chef de famille de la femme, Géraldine. La mère qui détient l’argent va opposer un refus catégorique. S’en suit alors une longue discussion avec son mari, le père de Willy et les autres membres de la famille. Malheureusement, la dame campera sur sa position. Situation inattendue.

Lire aussi:  Les Sud-africaines pourraient bientôt épouser plusieurs hommes

Dépassé par la situation qui est entrain de lui échapper, Willy rentre dans une colère noire. Désormais hors de contrôle, il demande alors à ses collègues policiers venus l’assister de fouiller sa mère. Malheureusement, cette dernière n’avait plus sur elle l’argent que son fils lui a rémis seulement quelques heures plutôt.

Lire aussi:  Sénégal: Plusieurs étudiants gabonais risquent l'expulsion après une bamboula qui a tourné en une bagarre générale

Après le conciliabule initiée par les membres de la famille outrés, la dame va se justifier : « Je prends cet argent en guise de récompense des efforts que j’ai fait sur Willy, depuis sa naissance car depuis le début il ne m’écoute pas, je ne veux pas de cette fille qui ne fait pas des enfants. » À en croire la dame, la stérilité supposée de sa belle-fille serait la raison de son acte.

Pour la convaincre à restituer les sous, plusieurs cartes bancaires ont été remises à la dame en guise de garantie, mais elle a réfuté cette option. Fort heureusement, le mariage est allé à son terme, la famille de Willy s’est engagé solennellement à mobiliser les deux millions requis pour la dot en deux semaines.

Lire aussi:  Patrice scelle son union avec Maguy dans une cérémonie coutumière

Cependant, Willy qui n’a pas pu supporter cette humiliation publique s’est écroulé et a été conduit à l’hôpital canadien d’Oyem où il a été admis en soins intensifs. D’après le diagnostic du médecin, il aurait fait une crise d’accident vasculaire cérébral (AVC).