La foi chrétienne, chacun la vit comme il l’entend, parfois en déphasage avec les Saintes Écritures. Les dérapages des « hommes de Dieu* », on en compte des centaines chaque année. En Côte d’Ivoire, les séances de prières peuvent parfois se révéler très dangereuses. Dans les églises de réveil, les cultes varient selon les thèmes choisis. Celle du jour consiste à « découper Satan ».

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, l’on voit un pasteur en compagnie de quelques fidèles, machette en main, en train de découper des êtres spirituels qui seraient, en fait, des entités malveillantes. Dans la même salle, les autres fidèles sont eux aussi en pleine prière. Combat de Gladiateurs ou prière ? On saurait vraiment vous le dire.

Lire aussi:  Le Prophète Joël Francis Tatu accusé d'homosexualité

D’après les révélations portées par le pasteur missionnaire ivoirien, Gédéon de la Tchetchouvah (GDT), il s’agit d’un pasteur qui vend des machettes à 25 000 FCFA à ses fidèles pour « découper Satan ». Une pratique qu’il fustige au moment où il appelle toutes les eglises à revenir à la doctrine originale.

Lire aussi:  [Lecture] «L'Évangile selon Lucifer» : la Bible remise en question

En plus d’entretenir ses fidèles dans l’ombre de la vérité avec le risque qu’ils se découpent entre eux, puisque certains manœuvrent leurs armes les yeux fermés, ce prétendu leader religieux se sucre sur leur dos en revendant 3 voire 4 fois plus cher une machettes acheté dans un commerce.

Cette scène d’un comique grotesque et démesuré, poussé jusqu’à l’absurde vient à nouveau de relancer le débat sur le rôle des églises dans notre société. Après la vente des tickets pour le paradis, la vente d’urine comme remède miracle, voilà la nouvelle trouvaille des hommes qui se revendiquent être de Dieu*. Eau bénite, huile d’onction ou machette qui découpe Satan, les pasteurs et prophètes contemporains ne manquent pas d’imagination pour s’en mettre plein les poches.

Lire aussi:  « La prière immunise contre le Coronavirus », le dangereux enseignement des leaders religieux et politiques