Les étudiants du Centre International Multisectoriel de Formation et d’Enseignement Professionnel de Mvengue (CIMFEPM) sont en grève depuis le 11 juillet 2022 pour le non-paiement des bourses et la non application des mesures d’accompagnemt promises par le Gouvernement.

Les étudiants du CIMFEPM observent depuis le 11 juillet 2022 un mouvement d’humeur pour défaut de paiement de leurs allocations d’études et la non satisfaction du cahier de charge soumis au gouvernement.

Lire aussi:  IMSA bientôt devant le tribunal administratif pour non-respect des clauses du contrat de vacations ?

En effet, les étudiants revendiquent la prise en charge des bourses d’études par l’Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANBG) pour le compte de l’année académique 2021-2022. Une rencontre entre la Directrice Générale de l’Agence Nationale des Bourses du Gabon Sandra Flore Mambari Pinze épouse Abessolo et les représentants des étudiants avait été organisée à cet effet sans succès.

Lire aussi:  ANBG: Le paiement des bourses de mars 2021 renvoyé à une date ultérieure ... peut-être jamais (?)

Aujourd’hui les étudiants plus que jamais inquiets, sans garantie d’une issue favorable, ont initié le mouvement « No Money No School » pour attirer l’attention du Gouvernement sur leurs conditions d’apprentissage.