Le Préfet du département de l’Ogooué et des Lacs, dans la province du Moyen-Ogooué, a adressé cette semaine une correspondance aux gérants d’épiceries appelés communément « maliens » pour solliciter une contribution financière ou matérielle en vue de l’organisation d’une cérémonie qu’il donne à sa résidence privée en prélude aux festivités du 62e anniversaire de l’accession du pays à souveraineté internationale. Une manœuvre mendicitaire qui suscite l’ire et la raillerie sur la toile.

Elie Nziengui, Préfet de l’Ogooué et des Lacs (Lambaréné), fait l’actualité web de la semaine avec sa lettre en objet :« Contribution aux festivités du 17 août 2022 ». En effet, pour mieux préparer les festivités du 17 août prochain, l’autorité administrative sollicite l’aide des boutiquiers de la ville pour l’organisation d’une « cérémonie qui se tiendra à [s]a résidence le 16 août ».

Cette contribution multiforme qui a pour objectif de « rehausser l’éclat de cette cérémonie » doit « être adressée au cabinet de Monsieur le Préfet du département de l’Ogooué et des Lacs ». Une démarche qui n’honore pas son rang d’autant plus qu’en pareilles circonstances, les maires, préfets et gouverneurs reçoivent l’assistance de l’État.

Lire aussi:  Gabon: Le mythe des véhicules de police qui n'ont jamais de carburant