L’ancien Administrateur directeur général de Gabon Oil Company, Christian Patrichi Tanasa Mbadinga a été condamné ce 20 juillet 2022, à 12 ans de prison et 76 millions, par la cour criminelle spécialisée, au terme d’un procès qui aura duré 3 jours.

C’était sans aucun doute l’information la plus attendue de la semaine, après les révélations des montants astronomiques décaissés par l’ancien ADG de la GOC, le commun des gabonais étaient impatients de connaître l’issue de ce procès.

Lire aussi:  Affaire Tanasa : Les associations Antô Winners et Engong Forever ont reçu 29 et 62 millions

Poursuivi pour détournement, complicité de détournement de fonds publics et blanchiment des capitaux, Patrichi Christian Tanasa Mbadinga a été reconnu coupable par la cour criminelle spécialisée. L’ancien patron de la GOC a écopé de 12 ans de réclusion, soit 3 années de moins que la peine requise par le ministère public.

Il devra par ailleurs payer une amende de 76 millions de FCFA comme requis par l’agence judiciaire de l’État. Ses deux coaccusés ont eux aussi connus leurs sentences aujourd’hui. Si l’ancien trésorière de la GOC, Carelle Ndemegane Ekoh, qui comparaissait libre a pu être acquittée et rentrée chez elle au terme du procès, l’ex Adjoint de Patrichi, Jérémie Ayong Nkodje Obame a pour sa part écopé d’une peine de 10 ans de réclusions et 50 millions FCFA d’amende.

Lire aussi:  Il porte plainte contre Dieu pour escroquerie, abus de confiance et non assistance à personne en danger

Par ailleurs, l’État réclame une amende de 20 milliards de FCFA à Patrichi Tanasa et Jérémie Ayong prévenus au titre du remboursement des sommes indûment prélevées dans les caisses de la GOC et de la GOM.

© Medias241