« Si vous n’avez pas d’eau, commencez par fermer votre compteur, parce que malheureusement les compteurs qui aujourd’hui existent au Gabon (..) lorsqu’ils sont ouverts, ça tourne parce qu’il y a de l’air qui fait tourner et la facture arrive », a déclaré Alain Claude Bilie-By-Nze.

Cette affirmation à quelques mots près du Ministre d’Etat en charge de l’Énergie pourrait causer quelques palabres à la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG), qui a toujours nié que ses compteurs pouvaient tourner même sans eaux et de ce fait générer des factures parfois salées.

Lire aussi:  Eyeghe Ndong, un cheval de Troie dans le système PDG selon Bilie-By Nzé

Répondant le 6 juillet dernier à un chroniqueur qui l’interrogeait sur la hausse des factures d’eaux alors que les robinets étaient à sec, Alain Claude Bilie-By-Nze est catégorique, les compteurs actuels de la SEEG peuvent vous facturer l’air qui passe dans les tuyaux. « Nous avons demandé à la SEEG de travailler à trouver de nouveaux fournisseurs, pour avoir des compteurs intelligents. Les compteurs qui existent aujourd’hui lorsqu’ils sont ouverts, ça tourne parce qu’il y a de l’air qui fait tourner et la facture arrive » a déclaré presque désolé le ministre d’Etat.

Lire aussi:  SEEG: vers un audit général de l'entreprise sur les 3 dernières années

Une déclaration qui conforte les nombreux clients qui ont toujours soutenu qu’ils recevaient des factures aux montants astronomiques malgré les coupures d’eau récurrentes dans leurs zones d’habitation. Face à ce constant, qu’elle est le recours de ces nombreux clients réduits à payer des factures pour un service dont ils n’en bénéficient pas ?

Alors que le gouvernement s’attelle via le Programme intégré pour l’Alimentation en Eau Potable et l’Assainissement de Libreville (PIAEPAL) à renforcer la distribution en eau potable du Grand Libreville, certains quartiers de la capitale Gabonaise subissent des pénuries d’eau de ce précieux liquide sans qu’aucune communication ne permette d’en savoir l’issue.

Lire aussi:  [Video] Gabon: Même les Ministres puisent l'eau à la pompe publique

C’est par ailleurs inquiet de cette situation que le Gouvernement a commandé un audit de la facturation de la SEEG. Le Ministre d’Etat a par ailleurs rappelé la mesure prise par l’Exécutif du blocage des prix de l’eau et de l’électricité depuis 2018.