Ce vendredi 1er juillet 2022, une vidéo montrant une agression physique sur individu par trois bourreaux au lieu dit « Petit Marché du PK6 » a fait le tour de la toile forçant les autorités policières à dépêcher les éléments sur le terrain. Le plus étonnant ? La scène se déroule devant un militaire en uniforme qui n’ose même pas intervenir quoique formé pour ce genre de situation.

« À quoi servent les militaires au Gabon ? », « Où est passée la police de proximité tant vantée ? » Telles sont les questions qui turlupinent les esprits des Gabonais au moment où ils se sentent livrés à eux-mêmes devant l’insécurité galopante dans les quartiers populaires.

Lire aussi:  Vol à l'arrachée sur une Blanche à Louis, un témoin raconte les faits

En effet, une vidéo amateur devenue virale dans sur Facebook montre un homme pris à partie par trois agresseurs visiblement des braqueurs avec des armes blanches en pleine journée sur la place du petit marché du PK6. Une scène d’une rare violence qui se déroule devant les populations apeurées qui se sont retranchées sur un côté de la route.

Un militaire qui passait par là a marqué un arrêt et a observé longuement la scène sans dire mot. La présence du militaire n’a pas empêché les malfrats de continuer à asséner les coups à leur victime. D’ailleurs que pouvait-il faire ? L’image du treillis est galvaudée. Elle n’évoque plus rien.

Lire aussi:  Louis: épicentre de la débauche et de l'insécurité à Libreville

Après un instant, le militaire spectateur s’est cantonné à crier « Ooh vous là ! Oooh! ». Il a fait ensuite deux pas vers les agresseurs, puis a reculé et a sorti son téléphone pour faire on ne sait trop quoi, certainement appeler les renforts. À côté, une dame impuissante se lamente « Mais qui va aller ? ».

L’attitude du militaire sur ces images est inexcusable dès lors qu’ils reçoivent par saison des formations en self défense et en désarmement avec des simulations en situation réelle diffusées à la télévision nationale.

Lire aussi:  [ Vidéos ] Des jeunes gabonais tombent sous les balles pour avoir tapés sur les casseroles

Comment faire comprendre aux enfants que les militaires qui répriment violemment les manifestations des étudiants et retraités et qui rackettent les transporteurs urbains ne peuvent pas défendre les citoyens en situation d’agression ? Quelle sanction est-elle prévue pour ce militaire pour non-assistance à personne en danger ?